Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 13:35

En relisant ma dernière note, je me suis rendue compte qu'il y a quand même un truc que je fais beaucoup en ce moment, quand je suis trop naze pour me tenir sur ma chaise de bureau ou pour rester debout ... Je lis !

 

Je lis un peu tout ce qui me tombe sous la main, du roman de fantasy (en ce moment, la Trilogie Loredan, mais j'ai aussi lu récemment des trucs plus fun, comme "La Vérité" (Pratchett), et "Blanche-Neige et les lance-missiles" ) ou de SF (Hypérion) à de l'historique romancé ( en parallèle de la Trilogie Loredan, je relis Geisha avant de le rendre à sa propriétaire), et bien évidemment, des BD ! Dernières lectures en date : Very Bad Twinz, Walking Dead et Ernest et Rebecca. Pour ceux qui connaissent, on aurait du mal à faire plus différent ... Pour ceux qui ne connaissent pas :

 

http://www.lesfilleselectriques.com/wp-content/uploads/2011/12/very-bad-twins.jpg

 

http://blog.weebulle.com/public/a-paraitre/walking-dead-t12/walking-dead-t12-couv.jpg

 

http://4.bp.blogspot.com/_5qDpkVYZGWg/TE8kR9U3X2I/AAAAAAAAAyY/bzgiYVQo90E/s1600/ernest%2B3.jpg

 

 

Cette année, mon chéri a été particulièrment gâté en BD pour son anniversaire, et j'ai profité de l'occase pour découvrir une série qui nous a été conseillée par un ami proche - avec qui nous avons beaucoup de goûts communs.

 

Détective Chu (Chew, en Vo, moi je n'aurais pas modifié le titre, mais soit), c'est probalblement la série illustrée (manga, comics, Bd confondus) la plus déjantée que je n'ai jamais lue (bon, j'avoue que je n'ai pas lu énormément de mangas et de comics, en même temps...)

 

Et croyez-moi, j'ai en ma possession les 8 tomes des Métabarons, et l'intégrale des DVD de Sons of Anarchy sortis à ce jour, alors dans le glauque sangalant, malsain et bizarre, je crois que j'ai vu / lu du lourd.

 

Le synopsis, en deux secondes, c'est l'histoire de ce flic atypique, doté d'un "pouvoir" incroyable (et qui, au passage, lui pourrit bien la vie) : quand il goûte quelque chose, un fruit, par exemple, il peut immédiatement savoir d'où il vient, comment il a poussé et été ramassé, s'il a été traité, nettoyé... Ca peut paraître plutôt pas mal au premier abord, mais c'est loin de l'être, croyez-moi ! Surtout quand, pour faire avancer ses enquètes, Tony doit goûter des cadavres, pas forcément très frais...

 

Je m'arrête là car je ne veux pas vous gâcher la découverte, mais sachez que le reste est aussi dingue. Le monde dans lequel Tony évolue, les "pouvoirs" des personnages qu'il va croiser, les rebondisssements ahurissants...

 

complètement déjanté, dégueulasse, mais jubilatoire !

 

http://www.boblastic.com/photos/Comics/tonychu.0.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Bibliothèque
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 12:22

En ce moment, je suppose que vous avez remarqué que le ryhtme de parution qui était le mien se casse grandement la figure. (Ou alors, vous êtes en vacances, et vous avez bien raison d'en profiter !)

 

Il faut dire que je ne souhaite pas faire de ce blog un blog de grossesse, mais que quand même, faire pousser ce petit haricot (enfin, ça commence à être un méga haricot là !) , ça prend du temps ...

 

Enfin, pas strcito sensu, puisque ça ne m'empèche pas de bouger et de bosser (je sais, j'ai de la chance, j'ai eu pas mal de copines alitées à ce stade-là) , mais quand même ... Même si je n'ai aucun souci (touchons du bois), je cumule les petits maux et bobos, et je suis un peu vannée. Sans compter que quand j'aimerais me poser et me reposer, il y a toujours un rendez-vous chez un médecin ou un autre, un passage au labo, une séance d'hapto...

 

Ceci dit, autant pour les rendez-vous et les prises de sang, j'en ai un peu marre, mais je m'accroche car ça se passe très bien et que j'espère que ça va se passer encore mieux, autant les séances d'hapto, aussi galère soient-elles à caser dans notre emploi du temps, on y tient. C'est notre moment à tous les trois, un moment de calme et de sérénité... Un moment où on peut ne penser qu'à ce petit bonhomme / cette petite bonne femme qui va arriver dans notre vie, sans avoir à réfléchir au matériel qu'il faut qu'on achète / récupère, à ce qui reste à faire...

 

Bref, bref, je ne vous oublie pas, et (c'est là que je voulais en venir) je fais tout mon possible pour ne pas que ma vie tourne entièrement autour de mon ventre - lequel, d'ailleurs, ressemble de plus en plus à une petite planète :P

 

C'est pas si facile... Parce que, quand même, c'est pas rien de fabriquer un petit être humain, comme expérience. Je vous avoue que je passe pas mal de temps avec els mains sur mon ventre, ou les yeux ... Et parce que la majeure partie du temps que je ne passe pas à bosser, je le passe à courir de partout et/ou à contribuer à préparer notre appart (je sais, on s'y est pris tôt, mais vu comment ça sent encore la peinture, je dois reconnaître que mon chéri avait raison d'insister !)

 

En même temps, je tiens vraiment à essayer de ne pas gonfler tout le monde avec ça, à prendre des nouvelles des uns et des autres, à lire, à me tenir au courant coté politique... Bref, à continuer d'être la même personne... Avec un "petit" truc en plus.

 

J'y tiens car je ne veux surtout pas m'enfermer dans mon rôle de (future) maman, aussi heureuse que je sois. Je veux continuer à avoir d'autres sujets de conversation, d'émerveillement, de rigolade... Parfois, l'espace d'un moment, oublier que je suis enceinte, et être juste qui je suis ! D'un autre coté, maintenant que j'y suis, je mesure la difficulté de la chose, surtout avec le temps que tout ça prend (je n'ose même pas imaginer le temps que prend un enfant ! :P ) et la fatigue que ça engendre, et qui fait que la vie à coté ralentit. (Bon je pourrais aussi vous raconter ce que j'ai pensé du dernier Batman, si je voulais, ou notre dernier restau ... Mais je trouve que ça manque un peu de fond. Peut-être qu'il vaut mieux ça que rien, remarque ..?)

 

Ajoutez à ça position assise à l'ordi est de plus en plus difficile à tenir, surtout après le boulot, ce qui me prive à la fois de lecture et de mes visites sur vos blogs, et surtout, qui rend délicat le fait de passer une heure à pondre un super article...Quant à la position sur machine à coudre, je n'en parlerai même pas. J'espère que ça va se tasser, j'ai du boulot moi ! :P

 

C'est pas facile, de trouver l'équilibre ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans La vraie vie du petit poison
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 12:09

Petit bonheur n°1 :

 

Me rendre compte que malgré la fermeture annuelle, les plantes que j'ai ramenées, plantées et bouturées au bureau ont une bonne tête ... (Sauf un petit Saint Paulia qui a du mal à démarrer, je ne comprends pas pourquoi... ) Il faudrait que je fasse des photos pour la personne qui me les a données !

 

Petit bonheur n°2 :
C'est encore les grandes vacances, alors nos immenses locaux sont presque vides... Pas top pour les conversations, mais ça permet de bosser au calme, et de prendre de l'avance pour la "vraie rentrée"... Et ça, ça fait vraiment plaisir, de savoir qu'on ne va pas (trop) se retrouver dans la panade !
 
Petit bonheur n°3 :
Trouver la forme et la motivation nécessaires pour faire des macarons ... Version "salée" (les coques sont les mêmes, donc c'est sucré-salé) mozza - huile d'olive - basilic, et version sucrée melon-gingembre... C'était pas mal du tout (il faut que je vous fasse une note sur "ma vie sans sucre", c'est finalement un peu plus compliqué que je ne le pensais, mais plus flexible aussi !)

 Petit bonheur n°4 :

 

Des lasagnes végé à se damner, faites par des petites mains invitées, qui m'ont permis de me reposer en même temps que de me régaler. Et de vérifier un truc que je pensais depuis longtemps : si on a le temps et le matériel, les lasagnes avec de la vraie pâte fraiche maison, c'est juste de la tuerie. Je pense que je vais essayer très bientôt ... (La seule question qui reste, c'est avant ou après l'achat du congel ? Vais-je tester de sécher la pâte, pour me faire un Tupp de pâtes à lasagnes en feuilles, ou pourrai-je congeler les lasagnes totues faites en prévision des journées agitées de décembre ?). Bref, merci à qui se reconnaîtra !

 

Petit bonheur n°5 :
Arriver à dégoter DEUX HEURES sans rien de prévu, et me muscler les neurones (hum, hum) devant Masterchef...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Petits bonheurs ...
commenter cet article
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 23:05

(Clin d'oeil même pas voilé à La Bouseuse...)

 

Alors c'est doux et agréable.

 

Se rappeller qu'on y pensait depuis un petit moment, et qu'on se demandait si ça valait le coup de franchir le pas.

 

Parce qu'on savait qu'on allait sûrement avoir mal, un peu, beaucoup ?

 

Parce qu'on se demandait si ça en valait la peine, si on allait le regretter.

 

S'être lancé.

 

Avoir eu mal, mais pas tant que ça...

 

Se dire qu'on ne le refera pas de sitôt, et qu'on a appris beaucoup sur soi, finalement.

 

Finalement, c'est si commun et si extraordinaire...

 

Un bout de gâteau au chocolat !

 

(Pour ceux et celles qui se demandent encore en quoi c'est extraordianire, voir ici! )

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans La vraie vie du petit poison
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 13:05

Petit bonheur n°1 :

 

Recevoir notre petite commande pour la customisation de la commode de la chambre d'Azuki !

J'ai trop hâte que ça soit fini pour voir le résultat !

 

http://img0.etsystatic.com/000/0/7013515/il_fullxfull.350022124.jpgBoutique Battle Snail - Etsy

 

 

Petit bonheur n°2 :

 

Avoir choisi par hasard un livre de fantasy à la médiathèque, et le trouver vraiment très, très bon. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, c'est une trilogie, soit 1800 pages de lecture !

 

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/5/8/1/9782070399185.jpg

 

 

Petit bonheur n°3 :

 

Des tomates du jardin (pas le mien, mais c'est presque tout comme !)

 


 

 Petit bonheur n°4 :

 

Lire le blog "naturaliste" de Geispe, "Quatre saisons". Cette lecture m'apaise, m'émerveille, et certaines photos sont incroyables !

 

http://4.bp.blogspot.com/-tvtfx4Ndf7c/T_Ss9_ugipI/AAAAAAAAaOw/yanSTPNb1D8/s640/RIMG108389.JPG

 


Petit bonheur n°5 :

Rentrer chez moi, tout simplement ... Les vacances en famille c'est bien, mais sans mon chéri, c'est moins drôle...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Petits bonheurs ...
commenter cet article
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 12:54

Petit bonheur n°1 : 

 

C'est les vacances ! Une semaine, ou plutôt dix jours, que je ne souhaitais initialement pas prendre, mais qui vont me faire le plus grand bien... Je ne sais pas pourquoi, en ce moment, je fatigue vite ... :P

 

Petit bonheur n°2 :

Me rendre compte que sur une partie de mon trajet en train de sept heures, en prenant au moins cher, je suis en première...

Petit bonheur n°3 : 

 

Rendre visite à un couple d'amis qui vient d'avoir un petit garçon il y a trois semaines,et constater que tout a l'air de se passer à merveille, voire meme un peu mieux. Je dois reconnaître que j'ai été particulièrement bluffée par la maman, qui n'a même pas l'air aussi fatiguée que moi le lundi matin !

 

Petit bonheur n°4 : 
Que l'on me propose de me prêter un livre que j'ai failli acheter... Et qu'il me tire des barres de rire ( La même amie m'a aussi prêté LE livre culte sur l'allaitement. Tant pis pour le chiffre de la FN*C, tatn mieux pour moi !)
http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/1/1/6/9782858159611.jpg
Petit bonheur n°5 :
Trouver LA méthode pour cueillir et rendre comestible des graines de gingko. Malheureusement, ce n'est pas la période, et je ne pourrai pas le faire cette année...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 18:47

Pour le moment, j'aime bien être enceinte. C'est plutôt rigolo et c'est une découverte de presque tous les instants... Je ne disais pas ça il y a deux mois, quand j'avais la nausée matin, midi, soir, nuit et quatre heures... Mais une fois que c'est passé, on a l'impression que ce n'était rien, en fin de compte. Enfin, moi ça m'a fait cet effet-là, aussitôt fini, presque aussitôt oublié !

 

J'ai quand même conservé en souvenir quelques dégoûts ponctuels. Enfin, pas tout à fait... Habituellement, je suis une très grosse buveuse de thé, roïboos, tisances... J'en avais fait une petite provision avant la grossesse, sans théine, pour pouvoir me faire plaisir et remplacer mon autre boisson fétiche, le C*ca Light. Sauf que ... J'ai toujours autant envie de boire "du thé", mais ça ne passe pas ! Mais alors pas, mais pas , mais pas du tout ! Du coup, je me dope à l'eau. Plate. Au moins, ça ne me fera pas de mal !

 

Depuis quelques semaines, j'ai passé le lvl 2 en ce qui concerne les restictions alimentaires qui s'imposent aux femmes enceintes . Jusque là, les restrictions sur la viande et le poisson ne me concernant que très très peu, ( j'avoue que je fais une entorse fromage cru de temps à autre quand je suis en confiance / que j'ai affaire à un fromage parmi les moins risqués*. ), je n'avais pas trop d'efforts à faire : on a vu pourquoi pour la théine, et je n'aime pas le café. Donc, à part la privation de Coc*, (ce qui n'est pas plus mal parce que c'est pas très interressant nutritionnellement), aucun souci. Ha, oui, quelques ennuis avec les trucs à base de lait de vache, donc j'alterne vache/brebis/chèvre et soja. Mais ça, c'est facile !

 

En revanche, je n'ai jamais été un bec sucré. J'apprécie un bon dessert, mais je préfère un fruit à un dessert moyen...

Enfin, c'est ce que je croyais !

 

Depuis trois-quatre semaines, j'ai le bonheur intense de souffrir d'atroces maux d'estomac dès que j'avale un truc sucré. Enfin, plutôt un truc avec du sucre dedans, car le jus de fruits et les fruits, ça passe. Et attention, ça va du carreau de chocolat (même un seul) au yaourt sur lit de compote... Aïe !

 

Il faut donc que j'apprenne à manger sans sucres rapides... Et moi qui ne pensais guère en consommer, je me rends compte qu'ils m'attendent à chaque détour, de mon carreau de choc' journalier aux compotes et biscuits "ptit dej" qui sont dans mon tiroir en cas d'urgence.

 

Je n'écris pas cette note pour me plaindre, ça pourrait être bien pire ! (J'ai eu la toxo, et je n'ai à priori pas de soucis particuliers.)

 

Mais l'expérience est intéressante !

 

La preuve en est que je me damnerai pour un carreau de Côte d'Or Noir aux noisettes...

 

Est-ce que, petit à petit, les envies vont disparaître ? Est-ce-que ça va avoir des effets ? Si oui, lesquels (à part là, de suite, la baisse de moral inconsolable :P ) Est-ce-que ça va changer mes habitudes pour après, comme ça les a déjà changées pour le Coc* ?

 

A suivre !

 

 

*(pour faire court, plus un fromage est humide, plus il est "risqué". A part les bleus qui ne semblent pas sujets à la listeria. Je tiens à préciser que je tiens mes infos de quelqu'un en qui j'ai confiance (mon fromager), mais qui n'est pas médecin, donc, ne suivez pas forcément aveuglément cette "méthode !" )

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Mieux manger
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 15:32

Petit bonheur n°1 :

 

Sortir prendre une pause au soleil, et me faire presque butiner par un machaon grand porte-queue...

 

http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/photossql/images/machaon.jpg

Source

 

Petit bonheur n°2 :
Découvrir un parfum de sorbet, et donc un nouvel agrume (j'ai oublié le nom, ça  ressemble à Kalamandji) à la nouvelle Gelateria San Domenico, à Clermont. Que je conseille, d'ailleurs !

 

Petit bonheur n°3 :

 

De la terrasse du glacier, laisser mes yeux virevolter d'une personne à l'autre (vieille habitude du Cours Mirabeau... :P ) , jusqu'à ce qu'ils tombent sur un rugbyman de l'ASM, qui, en plus, est resté là un moment. Appétissant également !

 

Petit bonheur n°4 :
Trouver la motivation de faire des bocaux pour l'hiver... Pas très gratifiant sue le moment, mais je crois que cet hiver plus encore que tous les autres, je serai ravie de m'ouvrir un bocal de haricots ou de ratatouille maison les jours où je serai crevée ... Et pour les jorus de moral en berne, j'ai aussi fait des pêches et des abricots (les conserves d'abricots d'ailleurs ont mal marché, je voulais des oreillons et j'ai de la compote au naturel... :/)

 

Petit bonheur n°5 :

Petit à petit, la chambre d'Azuki prend forme ... Plus de photos à venir ! (Sûrement avec une demande d'avis :p)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Petits bonheurs ...
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 12:59

En discutant ce week-end de notre liste de naissance, mon chéri et moi nous sommes rendus compte d'un petit déssaccord qu'il va être ardu de régler d'une façon qui convienne à tout le monde.

 

Ce n'est pas un point fondamental, et il s'avère qu'il est induit par les circonstances.

 

Je ne développerai pas plus ici parce que ce n'est pas le lieu, mais pour faire court , nous souhaitons tous les deux que le bébé, quand il sera là, profite de mon lait. Seulement, mon chéri voudrait pouvoir donner ce lait le plus souvent possible. Le souci, c'est qu'avant six semaines, il vaut a priori mieux éviter de mélanger sein et bib. La solution passerait par une tasse, ce qui a l'air assez compliqué, ou un DAL, qu'e mon chéri ne peut hélas probablement pas utiliser. L'autre possibilité, c'est le "tout bib" avec du lait tiré, mais là, c'est moi qui ne suis pas tentée.

 

Circonstances donc (la difficulté probable pour le bébé de gérer sein ET bib) , qui nous pousseront probablement à faire un choix qui fera un(e) mécontent(e).

 

Comme je le disais plus haut, je ne souhaite pas vraiment aborder les pourquoi et les comment ici (encore que des témoignages d'allaitement à la tasse ou mixte sont les bienvenus !). Ce que j'avais envie de partager avec vous, c'est la suite de mes questions.

 

En effet, grande est la tentation de dire "c'est mes seins, je fais ce que je veux !"

 

Mais ce n'est pas la question. Alors que ça l'est quand il s'agit de choisir entre le sein et le bib. Parce que ne pas souhaiter allaiter, ce n'est pas une tare...

 

Là où je trouve que les choses deviennent compliquées, c'est qu'il est assez facile pour une femme de prendre le contrôle sur ce qui touche à son corps. C'est valable pour le refus d'allaiter, qui mérire autant de respect que n'importe quel autre choix, pour la contraception, et aussi l'avortement. Et ce n'est pas moi qui remettrai ça en cause !

 

Ceci dit, c'est un très grand pouvoir...

 

Pendant des siècles, la sphère familiale a été le royaume de la femme/ de la mère. D'une certaine façon, ce pouvoir que nous possédons aujourd'hui et qui consiste à mettre au monde ou non des enfants, en est la continuité. Mais ces moyens qui nous sont donnés (contraception/IVG) sont des moyens de protection contre ce que la Nature peut décider, pas des armes contre les hommes! A mon sens d'ailleurs, ce serait plutôt un moyen de pouvoir construire nos vies en coopération, en équipe ...  Bref, d'une façon qui soit bénéfique pour chacun.*

 

Aujourd'hui, une femme** (voir la suite avant de crier que je pense qu'il n'y a que les femmes qui font les tâches ménagères et qui s'occuppent des enfants! :P )  peut choisir (sauf manque de chance, mais c'est un autre sujet) quand, comment, et avec qui on décide de devenir mère. Une fois l'enfant présent, elle peut encore choisir d'allaiter ou non, de travailler ou non, et comment gérer le surplus de travail domestique (couches lavables ou jetables, lait en poudre ou tout prêt, aide à domicile pour certains points...) .

 

Les hommes, eux, ont (enfin) les mêmes droits les mêmes choix en ce qui concerne le travail. (Sauf qu'on leur reprochera encore plus volontiers leurs choix, passons.)

 

Seulement, entre nous, est-ce-qu'ils ont vraiment, vraiment les mêmes droits aussi à la maison ? Ont-ils aussi leur mot à dire sur les tâches ménagères, les tâches domestiques requises par la puériculuture, et par extension, sur l'éducation de leur enfant ? Hélas, je fréquente de nombreuses femmes qui n'acceptent pas de laisser le moindre millimètre carré de lurs prérogatives à leur co-parent. (Cf ma voisine de bureau qui appelle son mari 5 fois par jour pour lui dire quoi mettre aux enfants, quoi faire à manger, à quelle heure ...).

 

La pilule, le lait en poudre, les couches jetables et l'électroménager ont libéré les femmes. Ils leur ont permis de faire leur vie, de bosser et ainsi d'assurer leur indépendance financière à une période où il n'était pas possible que le changement de mentalité vienne de lui-même. C'est en quelque sorte la possibilité pour elles d'avoir la vie dont elle rêvaient qui leur a ouvert la porte,et elles ont été de plus en plus nombreuses à la franchir.

 

Seulement, il y a un truc qui est resté coincé dans les rouages... Pourquoi les femmes ont-elles, souvent, autant de mal à partager leur pouvoir ? Certes, nous sommes dans une société patriarcale où il reste encore beaucoup de choses à améliorer. Mais les hommes n'en sont-ils pas autant victimes que nous, quand ils n'osent pas quitter leur réunion pour un anniversaire ou prendre un jour de congé pour une angine (alors qu'on trouvera ça normal venant d'une femme), ou tout simplement dire " Ma chérie, je fais comme ça et ça marche, alors fais-moi confiance ?"

 

Ca peut sembler contre-productif d'offrir aux hommes le peu de pouvoir qui n'est qu'à nous. Surtout qu'il y en a de nombreux qui voudraient nous recoller derrière les fourneaux ... Mais tant que, de fait, c'est nous qui aurons dans la majeure partie des cas le rôle de cheffe de famille, comment voulez-vous que la société comrpenne qu'un parent qui prend un repos pour enfant malade, c'est un bon parent, qu'il soit de sexe masculin ou féminin ? Et que celui qui laisse sa moitié assurer "son tour de garde" est un bon parent doublé d'une personne capable de faire confiance ?

 

Est-ce en privant nos hommes, quel que soit le rôle qu'ils ont dans nos vies, de l'accès au domaine de la famille que nous gagnerons quoi que ce soit ? Ou sommes-nous tellement conditionnées que nous pensons toutes, quelque part au fond de notre tête, que c'est nous que les gens jugeront si notre enfant parle tard / notre appart n'est pas nickel / la chemise de notre chéri a un faux-pli ? Parce que quelque part, nosu penseriosn toutes que c'est notre rôle...?

 

J'ai un chéri merveilleux, et qui souhaite une place plus grande dans l'éducation (je ne suis pas sûre que le terme soit approprié ... En même temps, la communication entre le parent et l'enfant durant le temps du repas, n'est-ce-pas aussi une forme d'éducation ?) de son enfant. Comment pourrais-je lui en vouloir ?

 

Et comment pourrais-je me satisfaire d'une solution qui le met à l'écart, même si la solution reste à trouver?

 

Ce n'est pas une question de sein, de biberon, de bains et de temps passé avec l'enfant...

 

C'est une question de savoir donner à l'Autre toute sa place, dans le cadre d'un projet commun. Et ça n'a rien d'un symbole...

 

*(NB : si vous êtes homosexuell(e), vous êtes aussi bienvenu(e) ici, mais déjà que c'est compliqué comme sujet les relations hommes-femmes, je ne me hasarderai aps sur un terrain où je ne connais rien à rien ! )

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Le petit poison cogite
commenter cet article
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 22:42

salon

salon2

 

Pas de changement notable dans cette pièce, des rajouts en échanges de bilbliothèques

et de range-CD. D'ailleurs, ces changements ont été faits mercredi... C'était juste pour vous donner

une idée de l'ambiance ce matin !

 

sdb

  Meuble changé (il avait vraiment vécu !) , ensemble de la salle de bains entièrement repeint,

placards vidés, triés, rangés... Et il reste des étagères vides exprès pour la suite ;)

 

 

az

 

Ca ne se voit pas à cette taille, mais tous les vieux trous ont été bouchés, poncés, et les trois murs

(celui de la fenêtre, celui d'où sont prises les photos et celui où se trouve la tapisserie) ont été repeints.

(D'ailleurs, la fameuse peinture Auro, elle est très bien !) Plus que le mur de couleur à faire !

 

 

bur

 

Ce coin là à également été presque fini mercredi, grâce à l'aide bienvenue de mes beaux-parents.

(Des pros de la tapisserie !) Je vous referai des photos quand ça sera mieux rangé, ce sera l'occase de

vous parler de la frise. Si vous regardez bien, vous reconnaissez déjà nos photos du Japon !

 

Vous savez quoi ?

Je suis fourbue ... Dodo !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge
commenter cet article