Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 23:51

J'aurais voulu vous mettre des photos de petits bouts de robe, de décor, de tenue, mais les évènements nous ont rattrapé ces derniers jours...Et là, c'est moi qui dois rattrapper mon sommeil en retard !

 

Merci pour tous vos messages, je vous réponds très vite.

 

La journée de jeudi a été merveilleuse, pleine de surprises. J'ai hâte de vous montrer ça !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 01:07

Ce matin, j'ai prévu de coudre cette robe à laquelle je n'ai toujours pas réussi à me mettre : à 14h, je dois passer au pressing, j'aimerais la déposer ...

 

C'est sans compter sur Claire  qui déclenche une crise de larmes et de tremblements (alors que j'étais sur mon escabeau en plus) , quand ELLE ACCEPTE D'ETRE MA TEMOIN !!!!!!

 

J'en reviens pas ... Bêtement, j'avais pas osé dire que c'était super important pour moi, car je ne voulais pas lui mettre la pression, parce qu'au niveau organisation c'est la merde. Et en fait, quand elle l'a senti, elle a dit à peu près ceci : "Bon, si je viens pas pour de l'orga, je vais m'en vouloir à vie. J'arrive."

 

Bon, ma couture n'a pas avancé d'un poil, j'étais dans la lune, je voulais arranger au mieux possible toute l'organisation,et je n'étais pas "dans mes mains".

 

A onze heures, le gars chez qui nous devions loger (dans un château) nous lâche. Je suis deg ... Mais tant pis, je n'ai pas la force de chercher un plan B. Et puis, comme ça on héberge Claire qui se retrouve du coup sans moyen de locomotion. Je devais passer la nuit dans un château avec mon mari, je la passerai dans notre appart, avec mon mari, mon chat, mon lit, et celle qui aura entamé notre prépa comme une super copine, et qui l'achève comme la reine du top du top des témoins de choc.

 

A onze heures trente, ma future belle-mère a trouvé assez de draps pour le bottes de paille. Chic chic !

 

A midi, on a déjeuné avec mon chéri presque sans parler mariage. Il a plu, on a un peu pris l'eau, on a ri. C'était bien.

 

Puis j'ai été récupérer ma robe chez sa soeur, gagaté un peu avec Clémentine,notre nièce, bu un coup, et Céline a eu la gentillesse de me déposer près du pressing avec la voiture qui remarche.

 

Ensuite, j'ai déposé ma robe à la gérante du pressing quatre étoiles, à Clermont, une personne très sympa, et qui a l'air d'aimer son boulot.

 

Puis j'ai fini quelques emplettes. J'aurais du rentrer et faire ma couture, mais je ne pouvais plus. Ca m'a fait du bien.

 

Je suis rentrée avec mon amoureux, on a fini la répartiton des chambres, le comptage des plats (viande/poisson) du samedi, appris qu'on verrait un super super ami demain, on a décidé de faire un barbecue, on a regardé Castle pour décompresser.

 

Je pense toujours à mon amie. Viendra, viendra pas ? J'espère que la mairie acceptera de la laisser sur l'acte, quitte à ce qu'elle ne soit pas là ...

 

Ma robe n'est toujours pas finie, et je suis sereine. Je dois être malade.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Claire : MERCI. Devant toutes mes (au moins deux) lectrices, ma mère qui nous lit, devant le garçon que tu aimes. MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI. Et un milliard de bisous.


"Combien l'amitié mérite de respects et d'éloges !
C'est elle qui fait naître, qui nourrit et entretient les plus beaux
sentiments de générosité dont le coeur humain soit capable. "


Citation de Jean Boccace

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 00:52

Pas le temps de penser aujourd'hui, les parents de mon chéri sont venus pour nous aider, il va falloir que ça envoie !

 

Pendant que les hommes font de la lasure et de la peinture , on pose des étiquettes (il faudra que je vous explique l'astuce pour bien que les bords de l'étiquette se raccordent, j'ai honte de n'y avoir pas pensé plus tôt !!!) sur les bouteilles de vin, on transvase tous les digestifs et on les étiquette, on descend tout à la cave.

 

Après la pause repas (merci Nan de l'avoir apporté...!), on pose encore 40 étiquettes, et on prépare une surprise qui s'annonce anthologique. Des photos demain si j'y arrive !

 

Ca commence à vraiment être pas mal. Il manque encore :

 

Les escort cards (j'attends encore un peu je pense, tout est prêt à imprimer mais des numéros peuvent encore bouger),

Les numéros de table (C'est rapide, et Nanette a trouvé une super soluce toute bête, récup et pas chère pour les faire tenir),

Les CD que j'ai promis de graver au DJ,

Une quarantaine de fois le même petit papier de 10x10cm,

Une grosse trentaine d'étiquettes à imprimer encore,

Un plan de répartition des chambres un peu sympa,

La découpe du tissu pour la déco et son enjolivage,

Une grosse dizaine d'étiquettes pas indispensables alors on verra,

Des galets qu'on doit aller piquer,

Une animation qu'on doit imprimer, plus le 'mode d'emploi' d'une autre.

 

Je suis bizarrement sereine ... Mélancolique quand je pense à mon amie et à Claire...

 

Vers 20h, on est appelés en renfort chez ma belle-soeur, où je devais passer demain poser ma robe (avant d'aller déjeuner avec le marié, de repasser prendre la robe et de filer au pressing) , ça tombe bien pour moi . Pendant ce temps, l'Homme-Chocolat et sa maman font des crèpes pour l'anniversaire de son père, qu'on a un peu zappé, la honte ...

 

Gérard et moi rentrons, on dîne tard, on se couche. On est tous HS ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 00:22

Woké, mon amoureux est parti bosser. Ma journée commence !

 

Je me rue à la poste (bon, à 10h30 du matin, c'est de ma faute si son bus est à 10h22 ?) pour aller chercher un colis que j'attends avec une énorme impatience, puisqu'il s'agit de ma pochette. En fait, c'est plutôt une poooooochetteeeuh ! Ce qui signifie qu'elle a été faite pour moi, rien que pour moi, par une amie aux doigts de fée, et que j'ai trop hâte de la voir. Sur le chemin, je me retiens d'ouvrir le paquet, j'ai promis.

 

J'arrive chez moi, j'appelle Claire, j'ouvre le paquet. Je pense que je lui ai vrillé le tympan ... L'accès à l'appareil photo est compromis en ce moment (il y a du bazar de mariage PARTOUT), mais ma poooooochetteeeuh est magnifique. Et non, je ne dis pas ça pour lui faire plaisir. Dès que je peux, je vous montre ! C'est sobre, c'est original, c'est beau, c'est unique, c'est pratique, et c'est à moi !

 

http://sixandahalfstitches.typepad.com/photos/uncategorized/merci.jpg

 

Ensuite, les choses se corsent, je n'ai toujours pas fini de bricoler ma robe du jeudi (pourquoi j'ai autant de mal à m'y mettre ?), mais je me concentre sur le reste : le planning pour aller au pressing (pressing "vert", évidemment) , un micro pour la cérémonie laïque, un hôtel pour jeudi soir (impossible de retrouver le nom de celui qu'on avait repéré, zuteeeeeuh !), du sirop et du thé, un poste avec une entrée micro, des gobelets compostables, des trucs pour protéger les fesses des invités de la piqure des bottes de paille ...

 

Je ne me suis pas assise de la journée, et je n'ai pas l'impression d'avoir tant avancé que ça ... Enfin, si, j'ai tout sauf le poste (mon frère a dégoté un truc pour le micro, mais il nous faut aussi un lecteur de CD pour remplacer le nôtre, décédé il y a un bail).

 

Coup de bol immense, j'ai appris à l'enterrement de vie de garçon de mon chéri qu'un ami a une tireuse à bière. Ca fait ça de moins dans mon budget. Ceci dit, je n'étais pas sûre que ce soit le bon modèle. Et sur qui je tombe en allant essayer de louer un micro pas cher ? Le frère de l'ami, à qui appartient la tireuse ... 15 minutes plus tard, il avait vu la bête, et la commande du fût était passée. Coooool !

 

En revanche, les draps sont chers chez Emmaüs. Je bats le rappel, ainsi que pour les chaises pliantes. On va y arriver ...

 

J'ai eu des nouvelles de mon amie, elle persiste à trouver qu'on ne s'est pas mal comprises, que j'ai merdé. Même si elle accepte de reconnaître qu'elle a réagi un peu tard. Elle ne sait pas si elle va venir. Ceci dit, je suis contente qu'elle aie donné signe de vie. Je ne suis pas vraiment fachée, juste peinée. Mais pas qu'un peu. En effet, je trouve que quand on demande à quelqu'un d'être son/sa témoin pour son mariage, c'est une marque d'amitié importante...

 

Personnellement, quand on m'a demandé, je me suis sentie honorée.

 

C'est pour ça que, même si je pense que Claire ne peut accepter à cinq jours (et six cent kilomètres), je lui ai proposé d'être ma témoin. Ce que j'aurai en fait du faire depuis des mois ... J'ai hésité parce que je ne voulais pas arriver avec cinquante témoins, et qu'elles se connaissent sans s'apprécier . Ca me fait bizarre d'écrire ça, au début, j'étais plus souvent d'accord avec mon autre amie quand elle me parlait des bizarreries de Claire. Ouais, elle est bizarre. Des fois casse-pieds, fifille, parfois un peu blondinette, super branchée pour être une vrai Bree, alors que je serai plus tendance "maîtresse de maison à tâches partagées free-style" ... Mais elle a répondu à mes 400 coups de fil, parfois aussi existentiels que "parme ou mauve, le magasin ferme ses portes dans 10 minutes !?" , m'a remonté le moral plus souvent qu'à son tour, et été là chaque jour quand le restau a cafouillé, que les familles ont eu des mots maladroits, que j'en pouvais plus... Je suis consciente que c'est complétement dingue, je propose à Claire de réfléchir jusqu'à mardi, date limite pour l'acte officiel. Parce que mine de rien, il faut s'organiser ...

 

Je décide de laisser la porte ouverte à mon autre amie. Si tout va bien, mardi, elles seront toutes les deux sur l'acte officiel, et deux à le signer jeudi...

 

Quitte à ce qu'une des deux ne soit pas là en vrai. Qui vivra verra ...

 

Mon chéri semble tout comprendre, et approuver mes choix. A suivre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 23:55

Aujourd'hui, premier jour de congé "pré-mariage". Le planning est chargé, mon amour est de repos, nous devons aller faire quelques courses (une mine de stylo, un pot de fleurs, des tiges de bambou, des cartouches d'encre ...), et surtout aller au restaurant du jeudi pour finaliser le menu. J'essaie de ne pas trop penser à mon amie, je dois aussi me préoccuper des 65 autres invités, et je ne vais pas laisser mon chéri tout gérer (en plus du boulot, il n'a pas pu avoir les congés prévus). Donc, je me motive. Et je mange de bonbons contre le stress, par palette (c'est sans sucre).

 

Rendez-vous a été pris à 11h, pour une fois, on dort un peu ! :D

 

Arrivée à l'Auberge des Liards un peu en retard, nous avons été reçus encore une fois comme des rois par l'adorable Astrid (Qui ne prend que très peu de mariages par an).

 

En effet, nous avions besoin de faire le point ensemble, sur le plat principal surtout : comme nous avons prévu un repas végétarien, elle se pose beaucoup de questions sur la façon de présenter son assiette ... Je ne suis pas une pro, mais je connais ça quand j'ai des invités ! Les filles, ça vous parle ? :P (Les garçons aussi, hein, on n'est pas sexistes ici !)

 

Donc, après moult propositions toutes plus alléchantes les unes que les autres, nous voilà décidés pour une assiette. je ne dirai rien sur le contenu ! Astrid, à qui rien ne semble faire peur, propose de faire le pain (et quand on y a goûté, on ne peut pas dire non). On enchaîne sur l'apéro, que nous avions déjà goûté et choisi. Pour les apéritifs sans alcool, Astrid a une recette bien à elle, mais qu'elle doit servir au verre. Vous croyez que ça lui pose un problème ? Que nenni !

 

Pour le dessert comme pour l'entrée, on la fait rire : je sais ce que mon amoureux a choisi parmi les propositions, il sait ce que j'aime aussi. Après, il faut trouver le compromis ... Pour les entrées, c'est une troisième proposition qui a fait tilt , pour le dessert, la simple mention de "frais, hein, les fruits !"

 

Tout s'enchaîne, mieux que prévu : Astrid peut nous prêter un petit coin pour préparer la surprise (non non je ne dirai rien, mais celles qui ont suivi savent !) , et même, même, servir l'apéro dehors ...

 

Je vais avoir du mal à vous en dire plus sans dévoiler les belles surprises qu'elle nous donnera la chance d'offrir à nos invités, mais nous sommes sortis de l'auberge éberlués par tant de gentillesse, de disponibilité et de motivation pour ce challenge. J'ai hâte de pouvoir vous en dire plus ! En tout cas, nos hôts vont découvrir des légumes qu'ils ont l'habitude de manger sous un autre angle, et des choses très nouvelles. Ca devrait rester un souvenir impérissable !

 

 

pagephoto.jpg

 

Aussi impérissable que notre rencontre avec Mia et son mari tout neuf, de passage dans le coin, qui ont eu l'incroyable gentillesse de nous prêter des affaires à eux (non non je ne dirai rien ... Enfin, je vais parler en langage de BtB juste pour vous  - il s'agit de matériel pour le photobousse ...). Deux heures passées un peu hors du temps dans un petit bar où nous aimons fêter les évènements heureux, à rire de nos mésaventures, des nos problèmes d'organisation, de Mia-free-style et de Poison-control-freak ... J'ai rarement autant ri depuis un bail. Les amoureux, venez nous voir quand vous voulez ! Et merci pour cette pause ...

 

On enchaîne sur Top Office, Casto. On rentre crevés, mais contents. On commence à réaliser le travail accompli ... J'ai un pincement au coeur en ouvrant ma boîte mail. Toujours pas de nouvelles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 23:29

J'ai longtemps hésité à parler de ça, car ça concerne quelqu'un qui lit (lisait ? ) ce blog, et qui se reconnaîtra. Mais bon, je vous raconte presque tout depuis le début, et ça me permettra de mettre les choses noir sur blanc. Parce que dans certaines situations, je pense qu'il vaut mieux écrire que parler, on a moins de risque de se laisser emporter ...

 

Voilà ce qui nous arrive : une amie (je n'en dis pas plus car je ne veux pas que vous essayiez de deviner, gens-de-la-vraie-vie ) trouve que nous ne nous sommes "pas assez soucié des invités qui vont rester quatre jours, que je ne pense qu'à m'occuper de moi" (j'essaie de retranscrire le plus fidèlement possible ce qu'elle m'a écrit, parce que je voudrais essayer de dire les choses telles qu'elles sont), "ainsi que de tous les petits détails dont tout le monde se fout y compris mon chéri". (Ce que quoi elle n'a pas fondamentalement tort, il y a effectivement des détails dont il se fout. Donc il me laisse faire dans les grandes lignes, je lui fais tout valider, je modifie en tenant compte de ses remarques, et tout le monde est content. )

 

Effectivement, on ne s'est  guère souciés de savoir où et quand les invités de la famille allaient dormir jeudi et vendredi, vu que notre tentative en se sens s'est soldée par une incompréhension totale : on a cherché où loger près du lieu des réjoiussances et pas cher, et ça a été (parfois) interprété comme de l'ingérence. Donc, ceux qui ont accepté notre suggestion ont des chambres réservées par nos soins (malheureusement pas offertes, on n'a pas les moyens), et les autres font comme bon leur semble. Je pense que proposer et laisser faire, c'est un juste milieu entre laisser les gens se démerder et être trop intrusif ...

 

Pour le samedi en revanche, on  a très très très fortement suggéré que tout le monde dorme sur place. Ce qui a nécessité des heures de tractations et de rubix-cube, de comptage et de recomptage, de calculs ... J'avais "réservé en priorité " une chambre pour cette amie dans notre répartition, sachant que si elle souhaitait pas l'utiliser pour une raison X ou Y, quelqu'un serait preneur.

 

J'ai effectivement demandé à certaines personnes de bien vouloir venir en noir (là j'avoue que c'est MOI, le marié a demandé ce qu'il a voulu à d'autres personnes), entre autres car je pensais qu'elles auraient toutes ça dans leur placard. Et quand mon amie m'a dit qu'elle avait des soucis de budget (ce qui est vrai, je le reconnais, j'en suis pleinement consciente, mais j'y peux rien), je lui ai proposé de lui prêter des choses à moi. Bon, on a pas la même morphologie c'est sûr, donc je comprends qu'elle n'aie pas souhaité dire oui, elle aurait sûrement flotté dans mes vêtements. (En même temps elle est hyper grande, donc, je sais pas, honnètement, ce que ça aurait donné.) Je ne pense pas que j'aie eu fondamentalement tort, je n'ai imposé aucune marque, aucune coupe, aucun budget ...J'aurais peut-être du proposer d'offrir la tenue juste à cette amie, discrètement, mais je mésestimais l'étendue de ses soucis d'argent.

 

A contrario, mon amie elle a refusé un petit boulot pour pouvoir venir. Ca m'a beaucoup touchée, mais si elle m'avait expliqué à quel point elle était dans la panade, j'aurais pu comprendre qu'elle ne soit pas là ... Sauf que ça a été abordé sur le thème (et le ton) de "ah ben pas de pot", du moins c'est ce que j'ai cru, sinon j'aurais de moi-même dit "Ben vas-y..." Evidemment, j'aurais préféré qu'elle vienne, qu'elle soit richissime, et offrir un dîner en montgolfière. Mais il y a des choses des fois qu'il faut accepter ...

 

A J-12  à peu près, je lui envoie un mail pour savoir où elle souhaite dormir our les trois jours. Comme elle n'a pas de matériel de camping, on propose de prêter le notre, super pratique en plus, si elle souhaite camper. Mon amie préfère décliner, car elle ne se sent pas trop de camper seule et de monter la tente. Je lui propose une adresse de camping où seront d'autres amis, d'un genre différent mais pour pas qu'elle ne soit seule, on en reste là. Ton toujours très ... Comme d'habitude ! 

 

A J-10, je la relance, juste pour savoir si je peux compter la chambre comme "vacante", et y caser quelqu'un d'autre.(Sachant que plus on a de gens dans les chambrs, moins la part par personne est élevée ) Et depuis, plus rien.

 

A part ce mail où elle dit que je "ne pense pas aux invités qui vont galérer pendant 4 jours pour l'hébergement et les repas, alors qu'ils sont là pour nous". (Au passage, nous offrons les repas du jeudi soir, vendredi midi, je pensais l'inviter samedi midi puisqu'on sera en pleine préparation, la famille offre samedi soir et les mariés le brunch dimanche. Là encore, je pense que sans être parfaits, on a fait le max.)

 

Donc je réponds, je réfléchis, j'en parle à mon amoureux, on re-réfléchit. Entre temps j'ai envoyé deux mails, laissé un message sur son répondeur.

 

Franchement, j'ai pas beaucoup de sous, mais perdre une amie de quinze ans pour 60 euros, ça me ferait mal au cul !

 

On a donc trouvé, mon chéri et moi (enfin surtout lui, j'étais un peu larguée), une solution : On propose à mon amie notre appartement pour le jeudi soir, on lui monte la tente juste à coté de la salle le vendredi puisqu'on y va, ce qui lui fait deux nuits à 8€.

 

En fait ça me gave tellement qu'on se prenne la tête pour ça que si elle veut JE (pas on) lui paie même la chambre vendredi et samedi. Mais je sens que ça va être mal interprété, genre "putain elle aurait pu y penser avant elle essaie de "m'acheter" parce que je me suis fâchée ..." J'y avais pensé, mais je n'ai pas donné suite. Après tout, pourquoi elle et pas M.et Mme X qui galèrent aussi avec leurs enfants, ou mon ami Y qui a un petit boulot ? Ok, c'est une des personnes les plus importantes, d'où son rôle particulier (et sûrement celle qui a les plus gros soucis financiers) . Mais comment ça se justifie éthiquement ? Je peux pas participer beaucoup pour les gens que j'aime beaucoup, un peu moins pour les uns, un peu moins pour les autres...

 

J'ai laissé un message lui expliquant notre proposition hier, toujours rien ...

 

(Posté en retard, le 12.07. Si je le fais, c'est parce que comme je le disais, je vous raconte tout ou presque depuis le début, et que c'est une façon de faire amende honorable. Les gens de la vraie qui me lisent ici et qui peuvent reconnaître cette personne connaissent déjà l'histoire, car ce sont la "témoin magique" (à suivre), mes parents qui ont du être mis dans la confidence pour des raisons d'organisation, et la famille de mon chéri, qui m'a remonté le moralou ce week-end, quand j'ai craqué . Je vais fermer ce billet aux commentaires, ne m'en veuillez pas, mais je n'ai aucune envie de lire ici de jugement hâtif sur mon amie, que j'aime malgré cette dispute. Je lui ai fait de la peine, je pense avoir été loin dans l'introspection, la compréhension et les excuses, et je pense que j'ai fait, non seulement le premier pas, mais les deux ou trois suivants. A mon sens, la balle est dans son camp. La suite à venir)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 23:06

(Je ne sais décidément pas compter les jours)

 

Je promets de venir bientôt vous raconter un tas de choses, en attendant, voici que ce ma collègue passait à fond dans notre open space, aujourd'hui, à 16h 30 ...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 23:31

Aujourd'hui, journée grandement improvisée, mais très sympa. En effet, le témoin de mon chéri et moi avions ourdi un plan diabolique : il avait organisé un enterrement de vie de garçon pour l'Homme-Chocolat, et je devais me débrouiller pour qu'il soit au lieu et à l'heure dits. (Manque de pot, c'est le seul et unique soir de la semiane où il finissait à 18h, donc il était impossible pour les garçons de le "cueillir" à la sortie du boulot, comme ils auraient pu le faire à 19h30 ...)

 

J'ai donc commencé par l'occuper en lui proposant de prendre l'apéro (après un pit stop par la boutique de macarons, car il a décidé de m'offrir la pyramide dont je rêvais. C'est pas le plus fort ?)

 

Mal m'en a pris ... Comme je savais qu'il boirait, et que moi j'allais rentre, j'ai attaqué à la bière-rhum.

 

Sauf que, une fois au rendez-vous, les garçons, qui savent que mes copines sont loin (et que l'Homme-Chocolat aurait envie de boire des bières avec ses potes, voire de faire un bowling, plus que de se promener dans la rue déguisé et/ou en faisant la quête) , on insisté pour que je reste. Ce qui fait que je me suis retrouvée, après le boulot et les heures passées à faire un relevé sur le terrain, à manger dans un excellent restau pakistanais (adresse à venir après le mariage, c'était TOP), après avoir éclusé ma dose de noilly-fraise. 

 

Demain, je commence à 7h30 ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 23:08

Ce soir, (bon je triche un peu sur les dates, comme d'hab), nous avons revu ensemble, l'Homme Chocolat et moi, tout le scénario de notre mariage, point par point. 

 

Exemples parmi tant d'autres :

 

- Entrée à la mairie : Musique Choisie ? Qui fait le CD ? Qui gère le poste et les piles avant le W day ? Qui gère le poste le jour J ?

 

- Sortie de la mairie : Que vont nous lancer les invités ? Dans quoi on le met ? Qui est en charge du panier ?

 

On a fini la répartition des chambres et des "places" au camping, déterminé qui serait en charge de la "trousse de secours" (épingles, fil, glu) et où serait rangé la pharmaciee, qui distribuerait ceci ou cela, quand nous ferons nos "discours", où trouver un micro, quand et comment je ferai le lancer du bouquet, (il y a une petite subtilité que je vous raconterai plus tard), qui va chercher les fleurs, qui répondra au téléphone aux gens perdus ...

 

Qu'est-ce-qu'on a bien pu oublier ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 20:02

Autant le dire franchement, je trouve qu'au niveau du budget du mariage, on s'en est pas mal tirés. D'autant qu'on envisage de revendre un certain nombre de choses après l'événement, comme les rubans pour la déco de table, une partie des suspensions en papier (le reste est déjà attribué à des amis ou a déjà trouvé une place dans l'appartement - devant la télé par exemple, où notre graaaaande suspension de papier est beaucoup mons pratique depuis qu'on a une Wii. )

 

Donc, le bilan définitif ne peut pas encore être fait, mais je pense qu'il ne sera pas mauvais du tout par rapport à nos prévisions. D'autant que je pense qu'on pourra bien tirer 200-300 € de ce qu'il restera.

 

Bon,coté perso, le bilan est un peu moins bon, je me suis un peu lâchée sur les soins beauté et la lingerie. Mais bon, j'assume ! Et c'est pour ça que je ne renonce pas à l'idée de la tireuse à bière !

 

Donc, comme notre "rentabilité dépensière" me semble plutôt bonne (on a acheté une petite fortune de tissu, mais tout sera transfromé pour faire des housses dont nous avions vraiment besoin, choisi des accessoires remettables ... ), on se fait un peu plaisir (tout en respectant notre ligne de conduite, comme ici sur les cahiers de coloriages)  sur les derniers petis détails.

 

C'est comme ça qu'en apprenant qu'on pouvait trouver du papier ensemencé en France, ici, j'ai tout de suite regardé les prix. J'adore cette idée, j'y suis pour rien !  Bon,dix feuilles A4, ça fait un peu beaucoup, car on ne s'en servira pas tous les jours, mais 12€ pour 24 marque-place (pour le jeudi) en forme de papillon (12 blancs et 12 chartreuse ( ;D AnnC) , je pense, ou 24 blancs), je me laisserai bien tenter ... Vous me direz, on pourrait acheter des A4 et les découper, ça serait plus rentable au centimère carré, mais bon, un peu de flemme des fois ça fait pas de mal !

 

Le marié sera-t-il partant ? Vous n'en saurez sûrement pas plus car certains invités naviguent par ici. Du moins, vous ne saurez rien avant le jour J ...

 

http://graines-denvies.les-creatifs.com/photosarticles/petite_forme_papillon_pd.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article