Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 23:02

Je voulais vous en parler depuis un bail, mais je ne trouve rien de plus d'interessant à dire que ce qui est dans l'article, que soit dit en passant j'ai découvert sur le site Vie Saine et Zen, que je recommande. 

 

La commission de l' du européen a approuvé, ce lundi 12 juillet, une nouvelle législation visant à réduire le nombre d'animaux utilisés dans les expériences scientifiques afin d'améliorer le bien-être animal sans freiner la recherche. ( ...)


Si le texte est approuvé, les Etats membres devront encadrer les expériences réalisées sur les animaux. Seules les expériences ayant un but purement scientifique et permettant de faire avancer la recherche fondamentale et médicale sur l'Homme, les animaux, les plantes, le contrôle des drogues et la préservation des espèces pourront utiliser des animaux.

Néanmoins, seuls les tests utilisant des méthodes d'abattage peu douloureuses et fournissant des résultats scientifiques "satisfaisants" seront agréés. En outre, les membres du Parlement souhaitent que les expériences sur les chimpanzés, les bonobos, les gorilles et les orangs-outans soient interdites.


En revanche, la proposition des députés et du Conseil concernant l'interdiction des expériences menées sur des ouistitis ou des macaques a été remaniée car cette mesure "risquait d'entraver la recherche scientifique européenne sur les maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer". Ainsi, le nouveau texte prévoit une utilisation de ces primates dans le cadre d'expériences scientifiques nécessitant obligatoirement la présence de telles espèces.


Enfin, la nouvelle législation permettra de mettre en place un système de catégorisation de souffrance allant de "non récupération" à "sévère" en passant par "légère" et "modérée". Ainsi, la réutilisation d'animaux ne concernera plus que les tests impliquant une douleur classée "modérée" après consultation d'un vétérinaire. Le Parlement européen rappelle que plus de 12 millions d'animaux sont utilisés chaque année en Europe pour la recherche scientifique.


Qu'on soit bien d'accord, je ne suis pas à 100% contre l'expérimentation animale, si :

 

- c'est la seule possible (et que c'est établi par des scientifiques, des vrais, pas payés par un lobby quelconque, au hasard, celui des éleveurs d'animaux de labo) ,

- elle vise à éradiquer une maladie qui entraîne des symptomes difficiles, des souffrances, (genre pas le rhume),

- les animaux sont traités le mieux possible.

 

Par cntre, pour des cosmétiques et des parfums, c'est NO WAY. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'on ne peut pas faire autrement... Il y a des marques qui le font depuis des années. Et je ne crois aps vraimetn que l'Humanité soit sous la menace imminente d'une panne de recettes de shampoings ... Comment ça, le service marketing, si ?

 

Ca doit faire depuis mon premier B*dy Shop * , où j'ai découvert, horrifiée, ce qui pouvait parfois se passer dans les labos, que j'achète des cosmétiques non testés sur des animaux. Comme quoi, je suis une visionnaire.

 

http://www.dorotheeblond-photographe.fr/

 

(*Pour ma Grand-mère : Chaîne de magasins de cosmétiques anglaise, pionnière dans le commerce équitable et la lutte contre l'expérimentation animals pour les cosmétiques)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Les choses qui fâchent
commenter cet article

commentaires

Clémence 27/09/2010 08:37


oui ça serait une très bonne nouvelle si cette demande était acceptée... à condition bien entendu de ne pas freiner la recherche (elle est déjà assez freinée comme ça pour d'autres raisons, on va
pas en rajouter...)
Et effectivement, pour les cosmétiques, et parfois aussi pour des recherches sur certaines maladies, il est très simple actuellement de faire de la culture cellulaire (par exemple de peau) pour
tester les produits... y'a plus besoin d'animaux!

signé par : une chercheuse bride-to-be (oui mais moi je travaille sur les plantes!)


Le petit poison rouge 28/09/2010 13:31



Ca a été accepté je crois, même si je ne retrouve plus ma source.


Il n'est bien sûr pas question de freiner la recherche sur les maladies, comme je le disais...


Mais si tu confirmes que pour certaines choses, y'a plus besoin d'animaux, je pense que l'interdiction est une bonne chose, ça évite aux enterprises d'être tentées !


Félicitations alors ;)