Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 13:52

(Référence non dissimulée à Claire, qui est revenue sur son blog ... Youpi !)

 

Je ne sais pas trop par où commencer... Je pensais reprendre sans souci la rubrique des Petits Bonheurs, en ajoutant un petit bonheur en rab, façon Lila, mais ça ne vient pas trop... Non pas parce que je n'ai pas de petits bonheurs, ni parce qu'ils me viennent souvent de ma fille et que je pense que ça va vite être gonflant pour vous ! :p

 

Pour des raisons qui ont tout à fait à voir avec le titre de la note de Claire, alors je lui chipe et je rebondis. Ca me permet de remettre le pied à l'étrier doucement...

 

Pour le moment, je suis encore en congé maternité. J'ai la chance d'avoir eu une suite de couches plutôt cool, je n'ai aucune douleur, aucun souci. Bien sûr, j'ai les bras en compote à la fin d'une journée ou ma Puce ne les a pas quittés, ou les genoux fatigués quand j'ai fait une balade un peu trop longue. Mais rien de bien gênant. Et pour quelqu'un qui n'a pas dormi plus de trois heures d'affilée depuis bientôt six semaines, je trouve que je m'en sors bien.

 

Quant à A., c'est un bébé cool, je crois. Du moins, pour le moment ! Elle dort plutôt bien, c'est à dire généralement trois fois deux heures trente dans la journée. A peu près... En ce moment, elle teste un autre rythme, et au lieu de se réveiller à 8h, elle commence à gazouiller à 6h30. J'ai tenté de "l'arnaquer" en lui proposant une tétée à 8h, pour la "caler" jusqu'à 11h, mais elle est trop futée pour ça ... Donc je crois que jusqu'à nouvel ordre, je vais commencer mes journées à 6h30 et faire la sieste ! Du coup, ça me permettra de prendre le petit dej avec son père plus calmement que quand elle se réveillait à 8h, voire d'avancer ma to-do. Et c'est là que je souhaitais en venir !

 

En effet, j'ai toujours bossé depuis la fin de mes études. Et c'est en partie pour ça que j'ai décidé (soutenue par mon chéri, ça va sans dire, mais la proposition vient de moi) de prendre un congé parental. J'avais envie de voir à quoi ça ressemblait, la vie "sans travail" !

 

Pour le moment, je suis un peu paumée... Autant le dire de suite, je ne me suis pas transformée en ménagère parfaite, et ce n'était pas le but. L'appart est rangé en permancence et les corbeilles à linge (avec le bébé, on en a quatre... Une pour ses habits, une pour ses trucs vraiment crades (lingettes/couches), une pour les affaires de boulot de D. qui préfère les séparer, car il utilise des produits vraiment agressifs, et une pour le reste ...) ne débordent pas, mais je ne suis pas devenue pour autant une pro du fer à repasser. Ca ne m'a jamais intéressée, et ça ne m'interresse toujours pas ! :) En ce qui concerne le ménage, je fais un peu plus que ma part habituelle, mais je laisse l'aspi et la serpillère à mon chéri, j'ai horreur de ça et il fait ça bien mieux.

 

Et pourtant, quelque chose cloche. Comme je m'occupe de la puce toute la journée, j'estime que c'est pas tout à fait comme si j'étais "au foyer" , avec la charge dudit foyer. D'un autre coté, quand mon chéri rentre, il s'occupe plus de la petite que moi, car il rattrappe (mettre le nombre de consonnes souhaitées, comme à oc(c)up(p)er et intér(r)esser ) un peu son absence. Ceci dit, pendant ce temps, il est rare que je ne fasse rien ... Je fais la cuisine le plus souvent, ou alors, je reste avec eux, je n'arrive guère à laisser ma puce. Ce n'est pas parce que je n'ai pas confiance en mon chéri, il assure comme un chef, malgré le fait qu'il aie "moins d'expérience" que moi qui passe mes journées avec elle. Mais ça me donne l'impression de "me débarrasser" d'elle... Tout comme la nuit, quand elle a besoin d'un câlin et que ce n'est pas moi qui me lève, je ne me rendors pas avant que D. aie réintégré le lit.

 

De même, quand elle dort la journée, j'ai un mal infini à me consacrer à une activité "à moi", ce qui explique le long silence sur ce blog. Ca me donne l'impression de glander pendant que mon chéri bosse... (Notez que vu ma paie mirobolante en congé parental, j'aurai(s) bien le droit de glander la moitié du temps !). Autant quand D. ne trouvait pas de boulot, je trouvais normal qu'il ne se tape pas pour autant toutes les tâches ménagères -après tout, il ne l'avait pas choisi- , autant quand c'est moi, je sais pas, ça me fait tout bizarre... Peut-être parce que justement je l'ai choisi (enfin, là non, je suis en congé mater, mais bon, disons que c'est pareil !), ou parce que je suis une nana, donc que je suis plus ou moins "programmée" pour me sentir "en faute" quand tout n'est pas parfait. Ce qui est bizarre, vu que comme je vous le disais j'ai toujours pas approché un fer à repasser.

 

Une alternative à ça serait de faire une activité "à moi", mais "utile". Coudre pour la petite ou cuisiner des trucs un peu plus sophisitqués par exemple (je suis toujours "sans lait de vache", en plus, ça fait des tas de nouveautés à expérimenter !) .Mais au bout d'un moment, ça ne ferait que m'ajouter une contrainte...Et ça me gâcherait le plaisir !

 

Je crois que je ne sais pas "ne pas travailler"...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Le petit poison cogite
commenter cet article

commentaires

Mia 22/02/2013 12:09


Tes propos me font repenser à une conversation avec ma mère sur le lien mère-bébé et la place du père dans tout ça et une autre avec notre sage-femme.
D'un côté ce que j'appelerai les "nouveaux pères" (ceux qui veulent s'impliquer...). De l'autre un état de fait : le bébé a passé 9 mois avec la maman et la transition devrait se faire en
douceur.


Pour ma mère c'est normal que pendant les premiers jours ce soit la mère qui "réponde" au bébé et que pendant les premiers mois ce soit elle qui lui donne à manger. Ca rejoint le discours de
notre sage-femme sur le "couple" maman/bébé qui se créé pendant la grossesse et qui se modifie petit à petit pour devenir un ménage à trois : le couple, père-enfant, mère-enfant. Et qu'il vaut
être vigilent qu'il n'y ait pas qu'un couple mère-enfant au sein du foyer...


Même si les questions d'égalité me parlent, ce discours ne me choque pas spécialement. L'idée de transition me parle bien. Qu'il y a un temps pour tout. Si à 6 ans c'est la mère exclusivement qui
s'occupe de l'enfant alors que le père est présent, là ce n'est bien sûr plus pareil...


Et le père ? Il est plus présent qu'avant et peut être vraiment présent : aide sur le quotidien (tâches ménagères...) pour "libérer" la mère qui peut consacrer du temps à l'alimentation, il peut
s'occuper des changes, du bain, de l'habillage, des massages, du portage... Il peut bien sûr passer du temps avec son enfant !


Mais ça ne me choque pas ta remarque sur le fait que tu te rendormes quand il revient et que ce n'est pas une histoire de confiance. De mon point de vue de sans enfant né, je me dis que petit à
petit ça se modifiera (ça me rappelle un billet de Caro La Leche qui avait dit à son copain "super, elle ne s'est pas réveillée"... et il lui avait répondu "si mais toi non"... mais elle était
plus grande que A.)


J'ai essayé de me faire une idée sur la "durée" de cette transition, même si on ne peut pas définir des choses identiques pour tout le monde. Quelques jours sur la présence de la maman et un mois
pour la nourriture par la maman me paraît cohérent. J'ai bien envie d'avoir le retour de vraies mamans du coup pour comparer l'idée que je me fais de tout ça, ce que les gens ont entendu dans les
"il faut", ce que les gens ont ressenti, ce que les gens ont fait...


Même si ce sont des débuts de réflexion, je te les ai mises en vrac quand même (ça m'a fait pointer du doigt que dans ce genre de discussion on devrait bien définir les notions de qui (parmi les
3 + l'entourage), de quoi (repas / bains...) et de quand (durée limitée dans le temps))

Mia 22/02/2013 11:47


De l'extérieur je trouve ça normal d'être paumée au début. Votre vie d'avant n'est plus, tout est à réinventer, réorganiser, recréer... avec les mêmes éléments (lui et toi) et des nouveaux
(elle)...


Ca me fait penser à un thème qu'on abordera lors d'une prochaine soirée sur l'idée d'un salaire à vie... et une question associée : qu'est-ce que le travail ? (et toutes les questions qui en
découlent : égalité, répartition homme/femme, éducation...)


Est-ce que pour toi quand tu la portes ou que vous allez vous ballader, est-ce que tu considères ça comme du travail ?...

Le petit poison rouge 14/03/2013 14:31



Hihi, c'est à développer tout ça... Une idée pour une prochaine note ?



bernard 20/02/2013 22:50


Le congé parental


Le congé parental est un congé durant lequel un parent, appelé le bénéficiaire, cesse son activité professionnelle pour se consacrer à l’éducation d’un
enfant. Les bénéficiaires sont les fonctionnaires ainsi que les agents non titulaires qui justifient d’au moins une année continue de service à l’arrivée de l’enfant.
 







Un père en congé parental suite à la naissance de sa fille.



Le congé parental peut être attribué à la mère ou au père, naturel ou
adoptif, pour une période de...lire ICI la suite http://allocationsfamiliales.fr/le-conge-parental/


 

Lila 21/01/2013 10:25


En te lisant, je réalise un truc : moi je n'ai pas pris de congé parental, c'était mes congés payés accumulés en plus de mon congé mat, mince, j'étais en vacances !!


Bref, je pense que tu as lu que j'avais le même genre de souci avec l'idée de ne pas travailler. D'ailleurs je pense que c'est pour ça que j'ai fait sur mon blog toute une série de notes sur les
tout-petits et le livre, finalement, c'était un moyen de travailler, même si c'était d'une manière un peu différente...


Mais essayer de relacher la pression par rapport à tout ça (et parfois même y réussir) m'a fait beaucoup de bien. 


Je tiens quand même à rappeler que Bree Van de Kamp fait "tout comme il faut" (et ne passe probablement pas de temps à trainer sur internet et jouer à diablo) et que... au début de la série ses
enfants la détestent et que son mari veut la quitter. Est-ce que c'est vraiment un modèle à suivre ?