Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 21:12

Finalement, de l'intérieur, c'est comment une SCOP ?

 

Matériellement, ma SCOP, c'est : des bureaux en open space, un chef de service par secteur technique, un conseil d'administration, un PDG et des directeurs généraux qui le secondent. Une cuisine pour des repas en commun, pour ceux qui le souhaitent, un bâtiment sympa. Le tutoiement est de rigueur, le matériel en accès quasiment libre, dans le cadre du boulot, bien sûr !

 

Au quotidien, c'est plutôt plus facile. Les horaires sont fixes, mais quand il y a besoin, la souplesse ne pose pas de problèmes. De même que dans les périodes un peu moins actives, on peut facilement aller filer un coup de main dans un autre secteur, ou aider dans les tâches collectives (archives, pliage de plaquettes...) Quand on a un problème entre collègues, on en parle, tant que faire se peut, même si, comme dans n'importe quel boulot, il y en a qui préfèrent en référer aux étages supérieurs.

 

La plupart du temps, cette relative abscense de hiérarchie est plutôt profitable : quel que soient notre âge et notre expérience, on a la possibité de dire "ça, je me sens de le faire", ou d'agir directement, par exemple quand on a un différend avec un client. Seulement, ça implique qu'il faut, évidemment, être prêt(e) à assumer derrière...

En revanche, je trouve un peu difficile, parfois, de dire à mon chef (que je tutoie, rappelez-vous) "Là vraiment je sais pas quoi faire, j'ai besoin que tu prennes du temps pour m'expliquer, et pas que tu me donnes juste une piste." Mais ça vient avec le temps ;)

 

En même temps, vu que personne n'est vraiment responsable de certaines choses (le parc auto, disons), il peut y avoir des cafouillages pénibles. Parce qu'il suffit qu'une personne ne remplisse pas ses obligations et ça porte sur les autres, de fil en aiguille...

 

Evidemment, c'est aussi le cas pour des choses plus fondamentales, comme le travail lui-même. Vu que nous avons tous accès aux données financières, nous sommes tous en capacité de calculer, grosso-modo, combien de temps nous avons à passer sur un dossier, et comment nous y prendre pour que ça soie rentable. Parfois, les relations avec les clients et partenaires font qu'on doit faire un peu autrement, et à, c'est le responsable du dossier qui fait le chef d'orchestre. Mais nous avons tous la responsabiltié du temps que nos dépensons, et , de même, nous savons qui a passé combien de temps à faire quoi. Bien que cela ne soie pas notre affaire en tant que salarié, et pas vraiment en tant qu'associé, la personne en question ayant un responsable de dossier et un hef, en plus du grand chef, ça peut vite générer des rancoeurs...

 

La plupart du temps, les choses se règlent quand même seules, parce que ce ne sont pas toujours les mêmes qui prennent les voitures, qui font des heures sup', qui font le café... Parfois, ça clashe,et il arrive qu'un confit prenne racine. Et là, quand on n'a pas sufisamment de pouvoir pour agir tout(e) seul(e) comme 95% des autres associés, et qu'on trouve que la résloution du problème ne va pas assez vite ou qu'il faudrait s'y prndre autrement, ça peut devenir très, très pesant. C'est le coté moins rigolo...

 

D'un point de vue politique (c'est l'aspect fondamental, même si on le voit moins au quotidien), nous avons donc des élus, qui siègent en conseil pour prendre les décisions concernant la stratégie (dans tous les aspects globaux) de l'entreprise ... Tant que ces décisions ne sont pas de nature à remettre en cause les fondamentaux (prendre 50 intérimaires ou acheter un camion pizza), le conseil ne fait pas appel aux associés. Le conseil donne ensuite le pouvoir et la responsabilité au PDG (et aux DG) de traduire en actions cette "ligne directrice".Ensuite, la direction "séculaire" rend des comptes devant le CA, qui rend des comptes aux associés. Si nous n'approuvons pas, nous pouvons en référer aux membres du Conseil, ou au PDG / aux DG. Voire ne pas les réélire..

 

La boucle est bouclée !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Ma petite entreprise ...
commenter cet article

commentaires

Mia 21/02/2012 17:56


Ne connaissant pas je crois que j'ai du mal à imaginer la différence entre une SCOP et une autre petite structure (sur certains points). Mais te lire permet de faire germer tout ça...

Le petit poison rouge 27/02/2012 23:11



La principale différence, c'est que la direction est élue, et les décisions stratégiques sont prises par les associés. Comme quand on élit un président, on l'élit sur un programme fait de grandes
lignes, et après, il gère au quotidien... Et puis, moi j'aime savoir que la société sera (normalement) là quand nous serons tous de vieux retraités reposés :)