Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 12:58

Et voilà ...

 

Officiellement, aujourd'hui, ma grossesse entre dans son dernier mois.

 

Parfois, je trouve que c'est passé très vite, et parfois, j'ai l'impression que le mois de décembre n'arrivera jamais.

 

Parfois, j'aimerais que ça se termine, parce que c'est fatiguant (surtout la nuit quand Azuki décide de danser la salsa), parfois même douloureux, et parfois, je me dis que ce n'est pas prêt de se reproduire, et ça me donne envie en profiter...

 

Parfois, j'ai l'impression de toucher du doigt le changement qui point à l'horizon, et parfois, j'ai du mal à faire le lien entre mon gros ventre qui remue et le bébé qui va bientôt naître.

 

D'une façon générale, j'ai bien aimé la grossesse, jusqu'ici en tout cas ! J'ai eu la chance de pouvoir avoir une vie presque normale (excepté les heures et les heures de sommeil du premier trimestre, et les nausées qui ont duré presque aussi longtemps ) pendant ces huit mois. Pas de soucis médicaux, un poids qui reste raisonnable, pas trop d'envies, pas de sautes d'humeur ( mon chéri dirait que c'est parce que, pour une fois, j'ai pris la peine de me reposer quand je sentais que j'en avais besoin.)

 

Très honnêtement, je m'attendais à être plus crevée, plus chamboulée, plus "à vif". Egalement, à avoir à subir plus de remarques à propos de mon alimentation, à propos du suivi et de la maternité que nous avons choisi, à propos des choix éducatifs que nous pensons avoir faits (même si nous savons qu'il est plus que possible que nous changions d'avis sur quelques points ! ) . J'entends d'ici la question "de la part de qui, les remarques ? " Et bien, d'un peu tout le monde et n'importe qui, vu que visiblement, ça regarde tout le monde, comme tout le monde s'arroge le droit de toucher une femme enceinte, de lui demander si elle souhaite allaiter... Sauf qu'en fait, ça non plus, je n'y ai pas eu droit ... J'ai eu droit à des tas de questions sur mon poids et sur ma/notre décision d'allaitement ou non, mais je les ai éludées quand je n'avais pas envie d'y répondre, tout simplement !

 

C'est presque du gâchis, vu à quel point je suis sereine en ce moment , j'aurais pu gérer toutes ces contrariétés les doigts dans le nez ! Ceci dit, j'ai l'impression d'avoir engrangé un "capital zen" qui me sera bien utile pour la fin de la grossesse !

 

Alors que les remarques après la naissance, avec mes deux-trois réveils nocturnes, mes cernes et mes angoisses, je ne suis pas sûre que je vais pouvoir les encaisser de la même manière, même avec mon super mari pour veiller sur moi et intervenir quand je vais me mettre à bouillir !

 

Vous connaissez également mes difficultés avec le monde médical, et ça aussi, finalement, ça s'est très bien passé. Non que je me sois soumise-de-bon-coeur-pour-la-santé-de-mon-bébé-qui-compte-plus-que-tout-au-monde-alors-faites-pas-l'enfant (je cite une gynéco que je n'ai jamais revue, et pour cause !) , mais parce qu'au contraire, j'ai rencontré pas mal de gens super, et que je n'ai eu aucun souci à faire respecter mes choix.

 

Quant à ceux, au sein du milieu médical, qui n'ont pas réussi à m'entendre sans chercher à me juger ou à me faire culpabiliser (il y en a quand même eu), j'ai décidé de ne pas leur accorder de crédit, parce qu'on peut tout à fait exprimer un fait scientifique, ou même un avis, sans chercher à infantiliser son interlocuteur/trice et à le/la blesser pour se faire obéir (et surtout éviter de remettre en question ses propores petites habitudes)

 

J'avoue que je me suis préservée et protégée au maximum, alors que j'aurais sûrement pu faire plus d'efforts.

 

Cependant, je n'ai jamais pris de décisions susceptibles de nuire à notre bébé, et ce, tout en respectant mes convictions. Quand j'ai présenté un "symptôme" un peu anormal,et que pour poser un diagnostic fiable, il a vraiment fallu faire des efforts, j'ai accepté d'entendre pourquoi et comment, de la part de personnes qui n'ont jamais cherché à me forcer, mais à me convaincre. Comme la discussion était possible, ces personnes ont, elles, accepté d'entendre mes doutes et mes craintes, et ont tout fait pour m'éviter ce qui me paraissait insurmontable. Fianlement, grâce à ce comportement respectueux et empathique, j'ai pu prendre sur moi au maximum de mes capacités, sans franchir la ligne rouge de ce que j'aurai fait vraiment, vraiment à contrecoeur. J'ai toujours eu le temps de la réflexion, le temps du choix. C'est important, car j'ai le sentiment d'avoir fait, au final, ce qui est juste.

 

Rien de constructif, j'en ai peur...

 

Si ce n'est de dire et de répéter que si on s'entoure correctement et qu'on arrive à poser les limites dans le calme (bon, il faut aussi avoir la chance d'avoir des interlocuteurs un minimum compréhensifs !), on peut avoir une grossesse tout à fait sereine et agréable, malgré ses angoisses, ses doutes, malgré ce qu'on entend partout sur la prétendue nécessité d'accepter "de jouer le jeu" et de gentiment entrer dans le rang, aussi bien vis-à-vis "des gens" (qui vous tripotent ou vous posent des qustions auxquelles vous ne souhaitez pas répondre) que du monde médical.

 

Comme dirait la pub ou presque, vous, votre grossesse, votre bébé, votre chéri(e), votre parenthèse enchantée, vos règles...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans La vraie vie du petit poison
commenter cet article

commentaires

Mia 17/02/2013 22:08


:-) le temps est vite passé... mais ça me fait plaisir de lire tout ça, même avec du retard !

zelda 24/11/2012 18:34


Ohlalala la tête de linotte ! (j'aime bien "banane" !)

Le petit poison rouge 26/11/2012 09:44



Hihihihiiiiii :)



Hachi 22/11/2012 23:01


C'est là que je vois que ça fais juste 1000ans que je suis pas passé par ici O.o Honte à moi >.< Félicitations ♥ (mieux vaut tard que jamais à dit quelqu'un de fort sensé XD)

Le petit poison rouge 24/11/2012 10:51



Merciiiii !



zelda 13/11/2012 18:24


Huhu, avant de lire le commentaire de sel, j'allais écrire la même première phrase !


 


Dernier mois, rhôôôô, déjà .... vraiment ? Je n'arrive pas DU TOUT à le réaliser. 6 ois qu'on ne s'est vus alors ? J'ai l'impression que ça a filé si vite ...


(Pour les réveils nocturnes, tables plutôt sur 5-6 au tout début. Ce sera peut-être, c'est tout à fait possible, moins, Azuki fera peut-être des nuits "complètes" d'entrée, ça peut arriver, même
aux bébés allaités, et je vous ke souhaite ! Mais mieux vaut être préparés au "pire" ... Des bises très très beaucoup à vous trois.)

Le petit poison rouge 24/11/2012 10:53



Mais non, banane, on s'est vus depuis, début septembre (remember Totoro ! ) :D


Des bises !



sel 13/11/2012 15:05


Rien de constructif, tu rigoles ? 


C'est chouette, de lire cette note, vraiment. Merci de prendre le temps de dire ce qui s'est bien passé, et aussi, que globalement, ton suivi médical a pu être fait en respectant tes choix.


Je vous envoie plein de bonnes ondes pour la suite !:)

Le petit poison rouge 24/11/2012 10:52



Merci beaucoup :)