Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 19:52

Je ne voulais pas spécialement vous parler d'un sujet en rapport, de près ou de loin, avec la journée de la Femme, mais c'est dans mon actu, alors...

 

En préambule, j'ai lu tout en n'importe quoi à propos de la journée de la Femme, et, s'il est vrai que les femmes françaises ne sont pas les plus à plaindre, ce n'est pas une raison pour tolérer ce qui nous défrise. Comme le dit joliment et justement Lucie, " Soyons futiles pour nous aujourd'hui et battons-nous pour les femmes qui n'ont aucun droit le reste de l'année ! " Je vais donc (encore) revenir sur un sujet qui me tient à coeur, les violences faites aux femmes par les médecins.

 

Attention, article râleur et pas glamour.

 

(Attention SPOIL*, mais je connais certaines lectrices qui lisent trop vite : Je NE suis PAS enceinte)

*(Spoil = quand on raconte la fin d'une histoire avant d'en raconter le milieu)

 

La semaine dernière, j'ai fait un petit tour chez mon homéopathe, pour un petit traitement anti-baisse-de-forme-de-février.

Rien de bien grave, une mauvaise habitude de mon corps qui boude à la fin de l'hiver, et qui aimerait mieux habiter aux Maldives, ou en Equateur.

 

Elle prend de mes nouvelles, je lui explique que je suis passée par un autre traitement (vendu en pharmacie, un truc aux plantes tout basique) avant de venir, mais que ça ne me fait rien, à part me coller la nausée.

 

Au mot "nausée", elle tique un peu, me demande si à part ça et la fatigue (j'avais un pull noir en plus, ça me fait une sale tête) , je n'ai aucun symptôme de grossesse.

 

Et alors évidemment, quand on commence à creuser, on se rend compte qu'on a tous les symptomes : et si c'était pour ça que j'ai envie de talons hauts et d'ongles vernis, ah mais j'y pense, je sens le mimosa de la cantine depuis mon bureau, et l'autre fois, quand j'ai sorti le conrdon bleu du congel, ça m'aurai presque fait envie ...

 

Ceci dit, je suis sûre de ne pas avoir oublié ma contraception (elle est DANS mon bras, alors difficile de sortir sans), alors, je n'y crois pas vraiment.

 

Elle propose de vérifier, quand même.

 

J'accepte par acquis de conscience, pour être bien sûre à 100%, parce que ça ne serait pas le moment. Mon chéri reprend potentiellement ses études, et peut-être à 2h de route de chez nous, donc il est possible qu'il soit absent une moitié du temps pendant deux ans. Je le connais suffisamment pour penser que si j'étais vraiment enceinte, adieu études, veau, vache, cochon, et bonjour couvade. Même si je suis très très réglo niveau contraceptif, je m'en serais voulu qu'un raté de MON implant ne génère cette situation.

 

"Tant qu'on y est, dit-elle, vous avez fait vérifier votre diabète et votre cholestérol quand ? " (Je sais pas pourquoi il faut faire ces analyses, tiens, ça doit avoir un rapport avec les hormones contraceptives. Mais en même temps, une prise de sang, je m'exécute de bonne grâce, alors je n'ai jamais cherché plus loin.)

 

Ah, merde, la question piège. Je la vois venir.

 

" Euh, ça remonte à deux ans et demi"

" Ah, et votre gynéco ne vous l'a pas faire ?"

" Ben c'est à dire que je l'ai pas revu(e) depuis"

" QUOI ?"

 

Arg, damned, elle m'a eue.

 

"Ben non, je sais, il faudrait pour les papillomachins, mais j'ai une vraie phobie, alors ... Tiens, vous pouvez pas m'aider ?" (Je dis ça un peu en l'air, mais si on m'avait dit il y a quatre ans qu'elle soignerait mes infections urinaires à répétition avec des granules, j'aurais bien rigolé, et pourtant ...En fait, je m'attendais à ce qu'elle m'oriente vers un autre médecin, ce qu'elle fit, mais pas de suite. )

 

" Vous pouvez développer  ?"

 

Alors là je vais faire une grosse ellipse, vous savez déjà ce qu'il en est (sinon, c'est par là). Je lui dis que pour le moment ça va encore, mais que si je pouvais essayer d'être un peu moins phobique avent d'être un jour enceinte, ça serait bien. (N'est-ce-pas Floh ?)

 

Evidemment, on s'accroche sur le premier exemple (les TV systématiques) et elle finit par me dire que si ça me va pas, je peux aussi aller habiter là où ils ne sont pas systématiques (en Suisse par exemple), que les médecins sont obligés de le faire pour se protéger des procès, et que je ne trouverai aucun médecin/sage femme/gynéco le jour venu pour recevoir ma demande. Et à mots couverts, que si en Franc,e on fait comme ça , c'est parce qu'il faut le faire.

 

Je suis sortie fachée. Je m'attendais à plus de compréhension.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Les choses qui fâchent
commenter cet article

commentaires

hecatessen 13/03/2011 14:41


Hélas elle a pris sa retraite deux ans après la naissance de ma fille. Depuis je cherche plus ou moins .. enfin de loin,il faut avouer, de très loin même.
Je vais aller voir le lien, merci


Le petit poison rouge 13/03/2011 14:47



Ah mince... Ceci dit, une SF, ça peut être moins angoissant qu'un gynéco, non ? Moi, je cherche activement de ce coté là en tout cas ^^



hecatessen 13/03/2011 12:19


Arf je comprends, ce n'ai pas forcement une "peur phobique" mais je suis très, très mal à l'aise rien qu'à parler de gynéco et j'en suis malade rien que de me dire qu'il va vraiment falloir que j'y
aille (que ce soit le gyneco ( pas vu depuis 6ans) ou mon toubib qui, parait il :)) , fait les principaux actes gynecos d'ailleurs) ... bon ok c'est peut etre phobique du coup. Jusqu'à maintenant
mon généraliste ne disait trop rien, il respectait ( frottis je ne connais pas :)) ) vu que je ne prends pas la pillule mais ces derniers temps il insiste, pas forcement délicatement d'ailleurs (
meme si je sais qu'il n'a pas tord sur les conséquences ) mais montrer mon intimité je ne peux pas !!
Entonnement, lors de ma grossesse je n'ai eu aucun soucis de ce côté là. Je ne dis pas que j'y allais en courant mais je ne me suis jamais posé la question, c'était normal.( Et pourtant il m'a vu
quasi tous les 15 jours les 3 derniers mois) et ma sage-femme accompagnait tout par les mots, très douce, vraiment une perle et très ouverte


Le petit poison rouge 13/03/2011 13:41



Je ne sais pas si ça se définit comme une phobie, mais je me reconnais dasn tes propos ! (Moi je suis sous implant, ça dure 3 ans,et pendant 3 ans, "j'oublie" d'aller voir le gynéco :P )


C'est interessant je trouve que tu n'aies pas du tout ressenti la même gêne pendant ta grossesse ... Je suis ravie que ça se soit ben passé! Si ça pouvait être pareil pour moi :P


Si tu as eu un excellent contact avec ta sage-femme, tu peux peut-être voir avec elle si elle peut assurer ton suivi gynécologique... Elles sont habilitées à le faire (voir ici par exemple, et je te conseille le blog de Dix Lunes d'une façon générale ;) )



Floh 09/03/2011 14:57


Je savais que j'étais à la bourre dans ma blogroll, et que j'aurais dû venir plus tôt chez toi ;)
Oui pour le cholestérole, les vérifications sont en rapport avec les hormones que tu prends pour la contraception, c'est une bonne chose de le faire ;)
Ton homéo est infiniment maladroite, et vraiment pas psychologue, et tu as eu mille fois raisons de sortir fâchée. Soit tu arrives à remettre les choses au point avec elle (en lui disant que tu
aimerais bien plutôt des conseils et qu'on te rassure)...soit tu changes de médecin. Je sais, c'est ralant, mais il vaut mieux ça que de flipper encore plus non? ;)
Elle t'a fait une réponse partielle, qui n'est pas fausse (oui les médecins ont beaucoup besoin de se protéger en France) mais sans te dire qu'il y a des alternatives autres que "aller vivre en
Suisse"! Et je la trouve bien péremptoire pour te dire qu'aucun accompagnateur ne t'aidrea...
Sincèrement, respire, et dis-toi qu'elle n'est pas parole d'Evangile (et sinon, bravo pour la démarche, je sais combien elle te coûte...)


Le petit poison rouge 10/03/2011 21:52



Merci de ton soutien ... Je ne t'ai jamais vue, mais tu me sur-motives pour régler ce problème... Quant à ce médecin, effectivement, il est possible que j'aille voir ailleurs.



Mélissa 09/03/2011 11:48


Tu as bien fais de mettre un spoil, je lis très vite et j'ai même déjà laissé un com sur ton autre post ;)
En ce qui concerne ton coup de gueule, je le partage à 100% d'autant plus que cela concerne des professions ou l'humain, l'écoute, l'accompagnement,la compréhension devraient primer.


Le petit poison rouge 09/03/2011 13:19



Merci ... Pourquoi je ne trouve pas un médecin qui pense pareil ?



Anne (& Romain) 08/03/2011 20:58


Ton article fait écho à deux choses que je viens de vivre. Je viens de terminer "le choeur des femmes" de Martin Winckler et me dit qu'il faudrait une liste conus des médecins qui respectent les
codes de bonnes pratiques que prônent ce médecin.

Et lors de mon premier cours de prépa à l'accouchement, on a parler du porjet de naissance et en faisant écho à une réflexion d'une autre participante j'ai eu envie d'exprimer mon souhait le plus
cher quant au déroulement de mon accouchement; être prévenu et accompagner verbalement quoi qu'il se passe durant le travail et l'accouchement, je m'indigne quand j'entends dire qu'on perce la
poche des eaux sans prévenir la maman et la réponse de la sage-femme m'a déplu ; "oui en effet ce n'est pas très bien, mais dans l'urgence il faut parfois faire des gestes rapidement !"

Qu'est ce que ça coûte d'accompagner le geste technique d'une phrase ?

Plus j'avance dans ma grossesse, plus je m'indigne d'entendre 'que c'est comme ça", qu'est ce qu'on peut faire pour être respecté ?


Le petit poison rouge 08/03/2011 21:51



Mais euh, je savais pas, ça ... Félicitations à vous deux !

Je te comprends à 1000%, même si je n'ai aucun conseil à te donner, aucune astuce à partager, n'étant pas encore mère. Je te remercie de ton témoignage, et je t'envoie tout plein de good vibes de
réconfort.

Il faut vraiment que j'achète ce livre, moi ..