Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 00:01

La semaine qui a précédé le mariage de Claire et du Garçon qu'elle aime, l'Homme Chocolat était en déplacement professionnel, et je dois reconnaître que ça m'allait plutôt bien.

 

En effet, il me restait trois boules de tulle à faire (oui, je m'étais un peu laissée déborder ...), ma robe à terminer, mes bagages à faire, les paquets cadeaux pour les lots du concours photo à faire (mais vu la fraglité, je pensais le faire une fois dans le Sud), ma tenue pour les 60 ans de mariage de mes grands parents à trouver, un cadeau de mariage à dégoter*, un appart à ranger (laissez une fille overbookée dans un appartement, seule, trois jours ...)

 

J'avais prévu de prendre le train mercredi 6h30, afin de rejoindre mon frère pour un essayage de costume pour son propre mariage, d'avoir tout jeudi, ou au moins la moitié de la journée, pour finir ma robe avec ma mère, couturière expérimentée, de me consacrer à Claire au moins vendredi : je devais finir un cadeau d'invités qui ne pouvait pas être fait avant, préparer la pyramide de macarons et faire ce qu'elle aurait besoin.

 

Las ...

 

Mercredi

 

Pas de train. AUCUN. UN bus pour faire Clermont-Lyon en CINQ HEURES (il passe par Toulouse leur bus ?), rien pour Lyon-Marseille et/ou Marseille-Nice - voyage reporté.

 

J'avoue que j'étais très très préoccupée : si je n'avais aucun train avant vendredi, et mon chéri non plus, le réservoir de notre voiture fait 10 litres de moins que nécessaire pour couvrir la distance entre ici et le Mariage. Donc, il nous fallait impérativement 10 litres dans un jerrican, au risque de ne carrément pas pouvoir nous rendre au mariage si on ne pouvait pas faire le plein en cours de route (et vu la pagaille ici, ça me semblait possible). Et ça, vraiment, ça m'angoissait à mort.

 

Après avoir bien bien réfléchi, retourné la situation en tous sens, essayé d'emprunter un diesel, m'être demandé 1000 fois si c'était une bonne idée (car on aurait eu de quoi faire le trajet avec le plein, mais que le gasoil maquait dans un plus grand nombre de stations), je décide de trouver un jerrican. On verra si je pars avant. Mon chéri est injoignable, je sais que Cast*rama est pris d'assaut, alors j'improvise. Téléphone à droite, à gauche ... Mars me propose un bidon et de l'aide. Mais finalement, S. a un jerrican de 10 litres, et il peut m'aider à siphonner le réservoir. Bien. Entre temps, coup de fil de Claire. Si je peux, il lui faudrait du (très bon) sirop de fraise, des petits coeurs en chocolat ou des billes argentées (au passage, je me suis gourrée, j'ai pris des dragées. J'avais pas retenu qu'elle m'avait dit que si c'était des dragées, ce n'était pas la peine... ). Ca tombe bien, je dois aller pile dans le coin, pour du vrai. Donc, pas de souci.

 

Me voilà partie, donc. Je me rappelle à mon premier arrêt que je me suis rendue compte la veille de la disparition de mon porte monnaie, et que j'ai oublié celui du compte commun. MERDE. S. m'attend et je n'ai pas d'essence à gaspiller. RE-MERDE. Il me reste DEUX chèques.

 

Sur le chemin, je tente ma chance dans 2 stations, j'essuie 2 refus polis pour remplir mon jerrican, même en expliquant le pourquoi du comment. En même temps, je comprends les pauvres caissières qui ont vu des gens se battre pour ça ... A la troisième station, la nana me dit qu'elle fera semblant de rien voir si je fais vite. Je la remercie un million de fois. Et je me rends compte qu'elle ne prend pas les chèques. GENIAL !

 

Me voilà donc chez le copain. Malgré une demi heure d'efforts (où il a du boire un demi-verre d'essence), on fait chou blanc. Sachez le les filles (et les gars), un réservoir c'est pas un tube et un truc carré au bout. Ca tournicote dans tous les recoins, et c'est vraiment galère à siphonner. Je sais pas comment faire, je repars dépitée. Heureusement, je repars avec quelques sous. Merci S. et R. pour le prêt. Je vous dois ma reconnaissance éternelle et un pot de Chocolade Crunchy.

 

Arrivée à la première station, pas de queue, je tente le tout pour le tout. Je me mets à la pompe la plus loin de la guitoune. La pompe elle-même me cache de la caissière. J'ouvre le réservoir que je veux vraiment remplir à ras-bord, je mets discrètement le jerrican dans un sac en tissu rigide. Je le pose négligemment à coté de la roue, je l'ouvre rapido. J'ai un peu honte, mais merde, c'est pour la bonne cause. Je me mets derrière le sac, histoire de le cacher aux gens dans mon dos (heureusement il n'y a personne, si on me voit, c'est depuis la route. Je suis quand même liquéfiée à l'idée de provoquer une bagarre). Allez. Go. Heureusement, le mec au gros 4x4 à coté de moi, sûrement moins mort de trouille à l'idée de ne pas pouvoir avoir ses 10 minuscules petits litres, fait un scandale aussi énorme qu'inutile à la caisse. Merci pour la diversion. Je remplis le réservoir .... Hop hop hop le jerrican, re hop le résrvoir. C'est fait. 2 minutes, mais c'était long. Je remets le jerrican dans la voiture. J'en ai un peu renversé. Ca pue. Mais bon, l'essence est dans le jerrican, maintenant. Je passe à la caisse, je dois être livide. Je crois qu'en fait, la caissière a fait exprès de ne pas me regarder, de ne pas remarquer comme je sentais l'essence. Je paie. Je pars. OUFFFFF.

 

Pit stop pour racheter des épingles et un peu de tissu (il me reste une boule à finir), dragées, sirop, OK.

 

Je passe à la boutique SNCF qui m'apprend que jeudi, il y a un train à 6h30 pour Lyon. Arrivée prévue à Lyon à 8h56. Départ pour Marseille à 9h07 ou ... 18h37.

 

Franchement, j'aurais pu. Mais il y avait à peu près une chance sur un million pour que j'aie le train de 9h07 ( j'ai vérifié après coup, ça n'aurait effectivement pas été possible), et 17h de trajet (le train jusqu'à Lyon puis jusqu'à Marseille puis la voiture jusqu'à la Côte d'Azur ...), comment dire ... Je l'aurais fait sans hésiter si Claire avait eu impérativement besoin de moi sur place, mais ce n'était pas le cas. De plus, si j'étais descendue en train, je risquais de laisser mon chéri dans la galère. Cornegidouille. Et comme il avait sept heures de route à faire, seul, avec le risque d'une opération escargot, qu'il est crevé car il n'a pas encore le rythme de son nouveau boulot... Je reconnais que ça me faisait un peu peur. Entre mon arrivée retardée et la galère macaronnesque de Claire, je ne pourrai pas faire al pyramide. Je suis déçue, car j'avais donné ma parole. Mais bon, essayons d'être utile à distance.

 

P1070320 [640x480]

 

C'était ma fête en plus, et j'aurais bien aimé fêter ça avec mon chéri ou ma famille. Au lieu de ça, j'ai piqué des centaines d'aiguilles devant La Maison France 5. Mais bon, il n'y a pas à se plaindre, j'étais contente du résultat et très heureuse de le faire pour mes amis. J'ai aussi un peu avancé ma robe. Quitte à avoir pris des congés, je n'avais pas envie d'aller bosser. Et puis pas le temps :P

 

Jeudi.

 

Comme mes boules de tulle sont finies, je passe aux paquets cadeaux. Damned. Trop court.

 

Entre temps, coups de fils divers et variés de ma mère, qui veut savoir quand j'arrive, de Claire, de mon père, qui doit passer chercher quelque chose chez Claire et qui n'a pas son numéro. Coup de fil à ma mère qui doit aller à Cultur*, pour trouver du papier assez grand pour les papiers cadeaux. Moi je ne peux pas, ou alors ça va me côuter 4 litres d'essence. Coup de fil à Claire pour savoir s'il lui faut un truc. Coup de fil à ma mère pour lui dire ce qu'il faut. Coup de fil au magasin qui n'a pas, coup de Mozilla pour trouver un plan B. Re-coup de fil à ma mère. Coup de fil pour savoir s'il y a une manif. Coup de fil pour dire à Belle Maman anonyme et Grande Belle-soeur (qui est plus petite que la petite, mais bon ...) que si elles peuvent remplir le réservoir de la Sc*nic, on la prend pour descendre, car on est sûrs de faire un trajet avec le plein. Je ne regrette pas mon jerrican, toutes les stations du coin ferment à 20h, on n'est pas sûres qu'elles pourront faire le plein.

 

Il est déjà midi passée... Je dois ranger l'appart, car Belle-Maman anonyme vient y dormir ce soir (tout va bien, mais c'est compliqué, une histoire de co-voiturage pour les vacances) , que je ne veux pas que mon chéri fasse le ménage alors qu'il rentre à peine. Je me dépêche, j'ai couture à 18h, puisque je suis là.

 

17h : Chéri arrive, l'appart est impec. je suis contente. Ma robe n'a pas avancé.

18h : Cours de couture, ça roule.

18h20 : Panne de courant. Ca ne roule plus, mais alors plus du tout !

19h passées : Le courant est rétabli. On a perdu une heure. J'enrage.

20h40 : On part chercher BMA (Belle-Maman Anonyme ^^) .

22h : Je ne tiens plus debout. Je n'ai pas la force de coudre. Dodo.

 

Vendredi

 

7h30. Départ.

14h30. Arrivée. Avec le plein. Je respire enfin.

15h30-18h : Dernière main aux cadeaux d'invités qui ne pouvaient pas être faits avant. Ca sent l'alcool à plein nez, je finis saoule sans avoir bu une goutte.

18h - 19h30 : Je fais les paquets cadeaux pour le concours photo, avec quatre mains en renfort. C'est un peu long, mais ça plaira aux mariés, je suis contente.

19h30 - 20h30. Il manque quatre étiquettes... Je fais de mon mieux pour reproduire celle que j'ai (et que j'ai déjà collée sur la bouteille... Si j'avais pensé à la scanner AVANT !!!!!! Mais avant c'était il y a deux heures, et je ne savais pas qu'il m'en faudrait en plus). Ce n'est pas aussi beau que celle de Claire, mais je ne sais pas faire mieux. Nous sommes djà en retard pour dîner. Mon chéri me convainc de dire à ma mère ce qu'il reste à faire sur ma robe. J'ai un peu les nerfs. Un des stylos prune a disparu, il faudra en racheter un demain avant la Mairie ou entre la Mairie et l'Eglise. Je m'en veux d'imposer cette course à mon amoureux qui heureusement me console. Ma robe n'a pas avancé. Tout ça aurait du être fini si seulement...**

 

  1 037 [640x480]

Ma Mère et mon Chéri qui mettent la main à la colle ...

 

21h : On part pour le dîner.

 

Samedi

 

0h00: On rentre. Maman a bossé comme une dingue: Les boutons sont posés, les brides faites, la doublure est cousue à la fermeture à 95%. Je prend plus ou moins le relais, grâce à ses conseils. Parfois, c'est elle qui coud, elle va quand même plus vite.

1h00 : La doublure est finie

1h30 : L'ourlet de la doublure est fini

2h30 : L'ourlet de la robe aussi. Maman coud la dentelle en haut pendant que je rajoute la déco dans le bas.

3h : On va se coucher. J'en peux plus.

 

Mais voici le résultat ...

 

1-148--640x480-.jpg

Evidemment la moto ne faisait pas partie de la tenue mais je n'ai pas pu résister.

En plus, je pose ave la plus belle fille du monde ... Claire, fais lui lire ça et je te jure que je te tue :P

 

 

Vous verrez les photos des cadeaux d'invités, des cadeaux pour le concours photo et des boules en situation quand Claire m'aura autorisé ... Et fait passer les clichés .

 

 

*Il n'existe plus, je suis deg ... Mais un jour, j'en trouverai un tout pareil, et je promets de vous l'offrir.

** Même si je soutenais toujours grèves et manifs. En râlant, certes, car normalement, je peux toujours décaler un voyage. Mais là, non. Donc je râlais, mais le coeur n'y était pas trop.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Le petit poison se balade en duo
commenter cet article

commentaires

Mélissa 27/10/2010 11:07


fin de semaine de folie mais ça en valait le coup je pense ;) j'aime beaucoup ta tenue et son accessoire moto :)


Le petit poison rouge 27/10/2010 12:33



Oui, ça en valait le coup, les mariés ont bien aimé ce que je leur ai fait, et j'avais une jolie robe éthique et pas chère. Et j'ai une bonne excsue pour me reposer ce long week-end ! ;)



weriem 27/10/2010 08:51


Trop chouettes les boules en tulle et un grand bravo pour ta robe (super le noir & jaune)!


Le petit poison rouge 27/10/2010 12:32



Merci ! :D


J'ai choisi le jaune car j'avais déjà ces chaussures d'hotesse de l'air ^^



enviedemai 27/10/2010 04:53


Hé mais tout le monde s'est coupé les cheveux chez les Poison-Chocolat ?


Le petit poison rouge 27/10/2010 12:32



Boui ....


Mon amoureux en avait marre de ramener un écosystème entier dans sa tignasse le soir. Ca me manque moi ses cheveux sur l'oreiller !



Claire 27/10/2010 00:13


Je réalise avec 3 jours de retard tout le boulot que je t'ai infligée à la dernière minute.
Tu mérites des bisous !!!!!


Le petit poison rouge 27/10/2010 12:31



Ce n'est pas toi ! C'est le combo :


Grèves et manifs en semaine, donc j'ai bossé de nombreux vendredis. Ce qui fait moins de temps libre.


Manque d'essence


Pas de train


Un peu débordée


Panne de courant


Cours de couture qui ont commencé tard à cause d'un souci au foyer


Sales capitalistes de merde (:P) qui font que je n'ai pas trouvé UNE robe dans la bonne longueur et la bonne couleur, et éthique, ce qui a fait que j'ai du faire ma robe


Robe pas commencée avant la fin des cours en juillet (on se demande bien pourquoi ...)


...



Claire 27/10/2010 00:12


Je t'autorise à TOUT sauf à montrer des visages (sauf le mien bien évidement puisqu'il est déjà sur MON blog) !!!!


Le petit poison rouge 27/10/2010 12:28



Cooool ! :D