Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 08:04

Parce que, comme j'ai le râlage facile, je ne vois pas pourquoi je ne vous parlerai pas des gens bien qui font bien leur boulot, na.

 

Rendez-vous fut donc pris au laboratoire la semaine dernière, pour ma prise de sang. J'avais beau ne pas m'inquiéter vraiment, j'attendais impatiemment le résultat, et ça devait être écrit un peu sur mon front que je ne souhaitais pas un résultat positif, parce que je n'ai relevé aucun sourire "complice", qui m'aurait forcément agacé du coup.

 

A l'accueil, je demande quand je pourrai avoir le résultat (pour le test de grossesse, le cholestérol non seulement je m'en fous, mais il s'entête à être limite alors que je ne mange pas d'abats, pas plus de 3 oeuf par semaine, qu'une plaquette de beurre nous fait au moins un mois et que je ne mange presque jamais plus d'un produit laitier par jour, alors qu'est-ce-que vosu voulez que j'y fasse ??). La secrétaire me dit qu'il est plus sûr de le demander directement à l'infirmière.

 

Arrive mon tour.

 

L'infirmière me salue sans gentillesse exagérée mais poliment, me fait installer. Elle est plutôt douce, me demande si ça va, si j'ai peur des prises de sang. Puis elle voit mon bras constellé de mini-cicatrices due aux dons de sang et de plasma, et elle sourit : "Ah ben je constate que non ... Don du sang ?" . J'acquiesce. Elle a l'air d'apprécier. Ce n'est pas le but, mais ça fait plaisir.

 

Je lui pose la question fatidique.

"Et pour les résultats ? Je les voudrais au plus vite si possible ..."

"Ce soir, 17h, ça ira ?"

"Oui, oui, c'est que j'y crois pas parce que je suis sous implant, mais j'ai un microscopique doute..."

" Je comprends ! "

"Et puis vous savez comment c'est, quand on doute,  on s'imagine présenter tous les symptômes ..."

"Oh oui, je sais, c'est normal, quand on doute on panique pour pas grand-chose ! " - Elle me sourit.

"Ben je préfère être sûre..."

" Evidemment... Ce soir, vous m'appelez, et je vous dirai ça. Comme ça, vous serez tranquille"

 

Un petit blanc, je ne relève pas.

 

"Enfin, vous saurez ..." - D'un air plus solennel. Pas pesant, mais en me regardant bien dans les yeux.

 

J'ai peut-être sur-interprété, mais j'ai trouvé ça gentil de sa part. Après tout, mariée, 30 ans, pas malade, 99% des médecins (et des gens tout court) auraient forcément vu ça comme une bonne nouvelle.

 

Alors que ces trois petits mots, ils disaient aussi " J'espère que vous aurez que résultat que vous espérez, quel qu'il soit. Et sinon, bon courage."

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Les choses qui fâchent
commenter cet article

commentaires

Mélissa 09/03/2011 11:30


Et bien tu nous envoi du lourd ( si l'on peut passer l'expression),je comprend que tu es apprécié la délicatesse de cette infirmière,d'autant plus que c'est une situation quelque peu stressante,
j'espère que tout ce sera passer comme tu le souhaitais ;)


Le petit poison rouge 09/03/2011 13:18



Fallait lire le spoil :P