Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 21:53

Alors, reprenons les questions dans l'ordre où nous les avions posées...

 

Est-ce que ça marche ?

 

Ben ça dépend de ce à quoi on se réfère !

 

En ce qui me concernait, ma motivation première était de réduire encore un peu ma consommation de produits animaux, afin de tenter une cuisine plus végétale. Laquelle, je l'espérais, aurait un impact sur l'environnement plus limité, plus de variété, du gôut (n'oublions pas le principal ;) , serait plus saine, et moins chère. Et plus pratique aussi, car les végétaux se conservent assez bien, en tout cas plus que de la viande ou du poisson !

 

En ce qui concerne la réduction de produits animaux dans mon assiette, le résultat est sans appel ! Depuis le premier janvier, j'ai mangé deux fois des crevettes (j'avoue, c'est parce que je n'ai pas eu le temps et la motivation nécessaires pour expliquer à Lady H. qu'elle n'a pas besoin de cuisiner en fonction de moi, qu'elle a qu'à faire ce qu'elle veut, et que je m'adapterai ... Mais comme elle me connaît bien, il faudra remettre les choses dans leur contexte, comme ici, et ça peut être long. Parce qu'elle aura des arguments "contre", et des arguments plus intéressants que pas mal de gens ... :p  ) et une fois des lardons. Ca va sûrement faire halluciner pas mal de monde, vu que mon dernier bout de viande remontait à 12 ans...

 

Et franchement, je ne m'en suis pas sentie génée, ou coupable. Je comprends les argments des anti-spécistes, ainsi que des végétariens. Pour le moment (mais quelle sera la durée du moment, cinq ans, cinq mois, ou toute la vie ? ) , je ne me sens pas tout à fait prête à passer à une alimentation 100% végétarienne. Mais j'avoue que la petite quantité (60 g je pense) de lardons m'a semblé un bon compromis ente mon envie et la raison, ce qui n'aurait pas été le cas avec une entrecôte d'une livre (en admettant que j'en aie eu envie, et on en est loin !)

 

Donc, 3 fois de la viande /du poisson en deux mois, soit très nettement moins qu'avant, où je devais être à 2-3 fois du poisson par semaine, que la portion soit petite (une tartine de rillettes de saumon, par exemple) ou normale (un filet de poisson.)

 

Du coup, forcément, ma cuisine est plus végétale (je précise pour ceux et celles qui se font déjà du souci pour mon chéri *  que ça concerne surtout ma cuisine du boulot. Pour les repas avec lui, je continue à faire comme avant, et je ne mets tout simplement pas de portion de viande/poisson pour moi.)

 

Et l'un dans l'autre, je me sens plus légère. La balance n'affiche aucune différence, mais moi, je me sens mieux dans ma tête et dans mon asiette, plus au clair avec ce que je pense et ce que je vis. Du coup, je me pose plus souvent (encore plus, car j'essaie de fonctionner comme ça depuis déjà un bail) de ce qui me fait vraiment envie, ce dont j'ai faim... Et je m'écoute plus. Parfois,mon choix s'avère surprenant, comme ce midi où, parmi tout le choix de desserts du supermarché, j'ai pris une belle pomme, parce que je me suis rendue compte que c'était pas parce que j'avais à portée de main des Marronsu*s et des macarons à la pistache qu'il fallait en profiter. Et que j'avais vraiment plus envie

d'une bonne pomme que d'un macaron.

 

En ce qui concerne l'impact sur l'environnement, il me semble que, comme je mange plus de végétaux et moins de choses transformées, il ne peut être que meilleur... On y revient très vite !

 

(J'ai une semaine assez compliquée de prévue, jusqu'à lundi soir prochain. J'espère revenir très vite, mais ne m'en veuillez pas si ça n'est pas le cas ...)

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://blogopub.tv/wp-content/uploads/2010/07/mc-donald-hamburger-vegetarien-thumbhome1.jpg&sa=X&ei=NURNT4bfMYns8QPy1anfAg&ved=0CAwQ8wc4Ow&usg=AFQjCNGDtpXl6g1Wdl3lb50w0jFF1dec7g

 

(* Mia me fait remarquer que le chéri, il peut se faire à manger, et se faire ses courses... Elle a bien entendu raison, et j'ajouterai que c'est pas parce qu'il a un chromosome Y qu'il est obligé de manger de la viande... Mais j'entends tellement, tellement souvent que je le prive, j'ai l'habitude de prendre les devants, avec suffisamment de second degré pour que mon interlocuteur comprenne que ça me saoule. Là, c'était pas flagrant ...)

 

http://eleicoes.raquelcamargo.com/wp-content/uploads/2010/09/sarcasmo-leonard.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Mieux manger
commenter cet article

commentaires

Mia 11/03/2012 19:14


:-)

Mia 29/02/2012 17:48


Tant que ça te correspond et que tu es en accord avec tes choix à toi...


La phrase sur ceux et celles qui se feraient des soucis pour ton mari me fait tiquer... Si LeMari il est pas content, il peut se faire à manger, non ?
Bon allez, je ne suis pas provoc, je donne juste mon exemple : de mon côté c'était clair dès le départ que je cuisinais sans viande. C'était à prendre ou à laisser, il a pris le package donc si
un jour il en veut, il se la cuisine... ou en achète pour "ses repas au boulot"...
Du coup à la maison on mange plutôt comme moi (vg) que ça soit lui ou moi qui cuisine !

Le petit poison rouge 29/02/2012 19:32



Moi aussi ça me fait tiquer, pour plusieurs raisons. Celle que tu évoques, et parce que sans déconner, faut arrêter de dire que les mâles, les vrais, les virils, ils mangent de la viande... Mais
je prends le parti d'en rire... (Et je corrige l'article, écrit à toute vitesse, c'est vrai que le second degré est pas clair ^^)