Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 13:20

Quand j'étais au collège, je détestais aller en perm'. Je m'ennuyais ferme (il faut dire que je ne faisais jamais mes devoirs, ou alors cinq minutes avant le cours). En plus, c'était une minuscule salle bruyante, où rester à son bureau était obligatoire. Nous n'avions pas le droit d'être dans les couloirs ou dehors, alors, la seule alternative, c'était le CDI.

 

Je me rappelle encore du premier livre que j'y ai emprunté ... Ma prof de français m'avait demandé de choisir dans la boîte avec les fiches rouges, et j'avais choisi, un peu au pif, un auteur que je ne connaissais pas, entre les fiches des Hugo et des Molière.

 

Le type s'appelait Kessel. Joseph, comme l'un de mes arrière grand-pères. Le livre s'appelait "Le Lion".

 

Il me fallait donc me le procurer... Me voilà descendant l'escalier, poour rejoindre ce grand espace un peu mystérieux. Au fond, je sais qu'il se trouve la petite pièce où l'on nous a remis nos livres de cours (avec les étiquettes roses de rigueur sur l'intérieur de la 4e de couverture) à notre arrivée.

 

Je frappe, je rentre. J'ignorais qu'il n'y avait pas besoin de s'annoncer. En plus, je suis rentrée par "le mauvais coté", une petite porte cachée entre les étagères. Je traverse vers le bureau. C'est comme une bibliothèque ici, c'est calme, il y a plein de place. J'aime bien. Les rayonnages sont basiques, mais chargés de centaines de livres, des vieux, des neufs, des gros, des petits ... Le sol est gris perle, acceuillant. Il y a plein de fenêtres. Le CDI donne sur la face arrière du bâtiment, hors du collège. Quand on y entre, contrairement à la perm' tournée vers la cour, on voit le Monde de Dehors ...

 

http://www4b.ac-lille.fr/~gmalodk/img/CdiPhotos_003.JPG

Au niveau de l'ambiance, ça ressemblait bien à ce CDI lillois.

 

Je me dirige vers la Dame du CDI. Je lui demande "mon livre". Elle m'accompagne, me montre comment et où chercher, m'explique quand le ramener, comment remplir la petite fiche, rose aussi, également collée au dos de la quatrième de couv'.

 

Le livre n'était pas vraiment un poche, plutôt un assez grand livre, chocolat, avec une couverture cartonnée, une bande verte au centre avec le dessin d'un lion, et le titre. Il sentait le vieux livre ... Ca tombe bien, je déteste l'odeur des livres neufs. C'est peut-être du CDI que ça me vient ...

 

Elle me demande pourquoi celui-là. Je lui explique que j'ai une fiche de lecture à faire. Elle élude le sujet, comme quelqu'un qui en aurait long à dire sur la façon dont on (n') apprend (pas) aux élèves à aimer les livres. Elle me dit que j'ai bien choisi, me souhaite bonne lecture. "Quand tu viendras me le rendre, tu me diras si tu as aimé !". Je crois bien que le jour où je l'ai ramené, elle m'a aiguillée vers le livre suivant.

 

En l'espace de quatre ans, j'ai du remplir au moins dix petites fiches de la Dame du CDI. Blanches, celles-là. Qui devaient contenir environ trente ouvrages chacune ! Je les prenais par quatre, cinq, je les prolongeais, le les reprenais, pour les relire. Elle me donnait des idées de lecture, me demandait mon avis sur ce que j'avais lu, et même, un jour, sur la commande de livres qu'elle allait passer. Elle faisait entorse au réglement pour nous prêter les pièces de théatre l'année scolaire entière, alors que la durée de prêt était limitée à quinze jours, pour nous éviter d'avoir à les acheter pour faire partie de l'atelier. Elle "oubliait" que je n'avais pas rendu certains ouvrages en juin, et que j'allais les avoir chez moi toutes les vacances ...

 

J'ai oublié le nom de mes profs de maths, de sport (alors ça, j'aurais aimé l'oublier même quand j'étais encore collégienne), de sciences.

 

Celui de la Dame du CDI, je m'en souviens sans hésiter, alors qu'il n'a jamais été sur aucun de mes emplois du temps ...

 

 

(Bien entendu, cette note fait écho - du moins je l'espère - à celle que j'ai découverte lundi sur le blog de ma Dame du CDI préférée ...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge
commenter cet article

commentaires

La bouseuse 02/12/2010 09:06


Merci ma belle !
Mes propres "dames du cdi" (dont un monsieur, mais c'est comme sage-femme ...) m'ont marquée ... hélas, un peu dans le sens "je ne veux pas faire comme ça" !

Pour info, la "vraie" dame du CDi, elle est là : http://ladameducdi.over-blog.com/ et elle est très drôle.

Ton récit me fait bien plaisir, il m'arrive de me demander "mais est-ce qu'un jour, un élève se souviendra de moi ?" (surtout en lycée, on a un rôle tellement "par la bande' ...)

Des bisous !


Le petit poison rouge 03/12/2010 13:47



Merci pour la découverte, de Josie surtout ... Je vais illico faire passer le lien à GBS, prof de lettres classiques en ZEP ...



Claire 01/12/2010 20:58


Moi, ma dame du CDI s'appelait monsieur Lamadon et il était génial ! Il avait pris des abonnements à des magasines pas scolaires, il avait commandé des BD et il était super intéressant et cultivé.
Il avait toujours le livre qui répond à ta question ! Moi aussi j'aimais le CDI.


Le petit poison rouge 03/12/2010 13:48



J'ai toujours eu que des dames du CDI moi ... Quatre, précisément.



Koarou 01/12/2010 17:34


J'espère que beaucoup de "Dames CDI" se reconnaissent dans ton récit, si elles passent par-là. On ne sait jamais, la tienne te lit peut-être.
Au collège, je n'ai dû aller au CDI que 3 fois, ni la pièce ni la dame n'étant accueillantes. Cependant, je me souviens encore de son nom, tellement elle était désagréable (la dame, pas la pièce).
Et même ses pulls, je m'en souviens !
Au lycée, la salle était très belle, surtout quand il y avait du soleil, elle était agréable. Mais le personnel, bof, pas beaucoup plus aimable qu'au collège.
Bref, si j'aime lire, on ne peut vraiment pas dire que ce soit grâce à l'Education Nationale. Mais aujourd'hui, leur rôle a beaucoup évolué, alors les Dames CDI marqueront peut-être plus les
esprits.
C'est tout pour ma tranche de vie perso ;)


Le petit poison rouge 03/12/2010 15:02



Je ne peux que te conseiller le Blog de la bouseuse (dans mes liens favoris) , Dame du CDI elle-même, qui nous révèle volontiers son rôle, ses ressentis, nous parle de ses élèves ...



La Fiancée du Panda 01/12/2010 15:59


Moi j'ai oublié beaucoup de noms y compris de la dame du CDI, sauf celle de la cantine qu'on appelait "Tortue" (self-explanatory) et qui nous réprimandait en permanence. Par contre, je me souviens
très bien de Mme C., ma prof de français, qui ne tarissait pas d'éloges à mon sujet. Elle m'a donné incroyablement confiance en moi, à une époque où ce n'était pas gagné. Dommage que dans la vie
active, il n'y ait plus de rencontres comme celles-ci...
C'est fatiguant, la vie d'adulte. Merci pour cette plongée le nez dans un vieux livre ;)


Le petit poison rouge 03/12/2010 13:50



Madame C. avait raison, ma grande :P


Il y en a encore des rencontres comme ça, parfois, il suffit juste de faire attention ...


'Il est des fleurs partout pour qui veut bien les voir" H.Matisse.