Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 23:29

J'ai longtemps hésité à parler de ça, car ça concerne quelqu'un qui lit (lisait ? ) ce blog, et qui se reconnaîtra. Mais bon, je vous raconte presque tout depuis le début, et ça me permettra de mettre les choses noir sur blanc. Parce que dans certaines situations, je pense qu'il vaut mieux écrire que parler, on a moins de risque de se laisser emporter ...

 

Voilà ce qui nous arrive : une amie (je n'en dis pas plus car je ne veux pas que vous essayiez de deviner, gens-de-la-vraie-vie ) trouve que nous ne nous sommes "pas assez soucié des invités qui vont rester quatre jours, que je ne pense qu'à m'occuper de moi" (j'essaie de retranscrire le plus fidèlement possible ce qu'elle m'a écrit, parce que je voudrais essayer de dire les choses telles qu'elles sont), "ainsi que de tous les petits détails dont tout le monde se fout y compris mon chéri". (Ce que quoi elle n'a pas fondamentalement tort, il y a effectivement des détails dont il se fout. Donc il me laisse faire dans les grandes lignes, je lui fais tout valider, je modifie en tenant compte de ses remarques, et tout le monde est content. )

 

Effectivement, on ne s'est  guère souciés de savoir où et quand les invités de la famille allaient dormir jeudi et vendredi, vu que notre tentative en se sens s'est soldée par une incompréhension totale : on a cherché où loger près du lieu des réjoiussances et pas cher, et ça a été (parfois) interprété comme de l'ingérence. Donc, ceux qui ont accepté notre suggestion ont des chambres réservées par nos soins (malheureusement pas offertes, on n'a pas les moyens), et les autres font comme bon leur semble. Je pense que proposer et laisser faire, c'est un juste milieu entre laisser les gens se démerder et être trop intrusif ...

 

Pour le samedi en revanche, on  a très très très fortement suggéré que tout le monde dorme sur place. Ce qui a nécessité des heures de tractations et de rubix-cube, de comptage et de recomptage, de calculs ... J'avais "réservé en priorité " une chambre pour cette amie dans notre répartition, sachant que si elle souhaitait pas l'utiliser pour une raison X ou Y, quelqu'un serait preneur.

 

J'ai effectivement demandé à certaines personnes de bien vouloir venir en noir (là j'avoue que c'est MOI, le marié a demandé ce qu'il a voulu à d'autres personnes), entre autres car je pensais qu'elles auraient toutes ça dans leur placard. Et quand mon amie m'a dit qu'elle avait des soucis de budget (ce qui est vrai, je le reconnais, j'en suis pleinement consciente, mais j'y peux rien), je lui ai proposé de lui prêter des choses à moi. Bon, on a pas la même morphologie c'est sûr, donc je comprends qu'elle n'aie pas souhaité dire oui, elle aurait sûrement flotté dans mes vêtements. (En même temps elle est hyper grande, donc, je sais pas, honnètement, ce que ça aurait donné.) Je ne pense pas que j'aie eu fondamentalement tort, je n'ai imposé aucune marque, aucune coupe, aucun budget ...J'aurais peut-être du proposer d'offrir la tenue juste à cette amie, discrètement, mais je mésestimais l'étendue de ses soucis d'argent.

 

A contrario, mon amie elle a refusé un petit boulot pour pouvoir venir. Ca m'a beaucoup touchée, mais si elle m'avait expliqué à quel point elle était dans la panade, j'aurais pu comprendre qu'elle ne soit pas là ... Sauf que ça a été abordé sur le thème (et le ton) de "ah ben pas de pot", du moins c'est ce que j'ai cru, sinon j'aurais de moi-même dit "Ben vas-y..." Evidemment, j'aurais préféré qu'elle vienne, qu'elle soit richissime, et offrir un dîner en montgolfière. Mais il y a des choses des fois qu'il faut accepter ...

 

A J-12  à peu près, je lui envoie un mail pour savoir où elle souhaite dormir our les trois jours. Comme elle n'a pas de matériel de camping, on propose de prêter le notre, super pratique en plus, si elle souhaite camper. Mon amie préfère décliner, car elle ne se sent pas trop de camper seule et de monter la tente. Je lui propose une adresse de camping où seront d'autres amis, d'un genre différent mais pour pas qu'elle ne soit seule, on en reste là. Ton toujours très ... Comme d'habitude ! 

 

A J-10, je la relance, juste pour savoir si je peux compter la chambre comme "vacante", et y caser quelqu'un d'autre.(Sachant que plus on a de gens dans les chambrs, moins la part par personne est élevée ) Et depuis, plus rien.

 

A part ce mail où elle dit que je "ne pense pas aux invités qui vont galérer pendant 4 jours pour l'hébergement et les repas, alors qu'ils sont là pour nous". (Au passage, nous offrons les repas du jeudi soir, vendredi midi, je pensais l'inviter samedi midi puisqu'on sera en pleine préparation, la famille offre samedi soir et les mariés le brunch dimanche. Là encore, je pense que sans être parfaits, on a fait le max.)

 

Donc je réponds, je réfléchis, j'en parle à mon amoureux, on re-réfléchit. Entre temps j'ai envoyé deux mails, laissé un message sur son répondeur.

 

Franchement, j'ai pas beaucoup de sous, mais perdre une amie de quinze ans pour 60 euros, ça me ferait mal au cul !

 

On a donc trouvé, mon chéri et moi (enfin surtout lui, j'étais un peu larguée), une solution : On propose à mon amie notre appartement pour le jeudi soir, on lui monte la tente juste à coté de la salle le vendredi puisqu'on y va, ce qui lui fait deux nuits à 8€.

 

En fait ça me gave tellement qu'on se prenne la tête pour ça que si elle veut JE (pas on) lui paie même la chambre vendredi et samedi. Mais je sens que ça va être mal interprété, genre "putain elle aurait pu y penser avant elle essaie de "m'acheter" parce que je me suis fâchée ..." J'y avais pensé, mais je n'ai pas donné suite. Après tout, pourquoi elle et pas M.et Mme X qui galèrent aussi avec leurs enfants, ou mon ami Y qui a un petit boulot ? Ok, c'est une des personnes les plus importantes, d'où son rôle particulier (et sûrement celle qui a les plus gros soucis financiers) . Mais comment ça se justifie éthiquement ? Je peux pas participer beaucoup pour les gens que j'aime beaucoup, un peu moins pour les uns, un peu moins pour les autres...

 

J'ai laissé un message lui expliquant notre proposition hier, toujours rien ...

 

(Posté en retard, le 12.07. Si je le fais, c'est parce que comme je le disais, je vous raconte tout ou presque depuis le début, et que c'est une façon de faire amende honorable. Les gens de la vraie qui me lisent ici et qui peuvent reconnaître cette personne connaissent déjà l'histoire, car ce sont la "témoin magique" (à suivre), mes parents qui ont du être mis dans la confidence pour des raisons d'organisation, et la famille de mon chéri, qui m'a remonté le moralou ce week-end, quand j'ai craqué . Je vais fermer ce billet aux commentaires, ne m'en veuillez pas, mais je n'ai aucune envie de lire ici de jugement hâtif sur mon amie, que j'aime malgré cette dispute. Je lui ai fait de la peine, je pense avoir été loin dans l'introspection, la compréhension et les excuses, et je pense que j'ai fait, non seulement le premier pas, mais les deux ou trois suivants. A mon sens, la balle est dans son camp. La suite à venir)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article

commentaires