Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 23:48

A la demande quasi générale (comment ça je me la pète ? :P), on va parler de bébés. Parce que finalement, malgré mon manque d'inspiration premier, on m'en parle assez souvent, et j'ai donc plein de choses à dire.

 

La première chose que j'aurais envie de relever, avant de parler de ce qu'on me dit, c'est "Qu'on" me le dit à MOI. Même quand je suis accompagnée de l'Homme Chocolat, soit presque tout le temps à part à la couture et au boulot, c'est à MOI qu'on pose la question. Souvent, quand il est là, l'Homme Chocolat répond de lui même, et en général avec le même ton, et le même fond, que je ne l'aurais fait. Merci mon aimé, parfois, j'en ai marre ! :P

 

C'est d'autant plus flagrant que Lady H. me demandait il y a peu qui de nous deux avait le plus envie de se marier. Ce à quoi je répondais que les derniers temps avant la demande, c'était plutôt moi, même si je faisais attention à ne pas trop lui en parler pour ne pas le gaver (en tout cas, pas sérieusement, j'en plaisantais dès qu'il fallait faire des crèpes - lui apporter le petit dej- lui faire couler un bain). Et les derniers temps de la préparation, plutôt lui, mais parce qu'il en avait gentiment marre de toute cette organisation.

 

Elle a semblé surprise ... "C'est rigolo, c'est plutôt les femmes normalement !" Le plus beau, c'est que je ne peux absolument pas lui donner tort ! En général, c'est plutôt les filles-femmes-demoiselles qui ont envie de passer devant Monsieur le Maire (et/ou Monsieur le Prêtre, le Curé, le Rabbin, l'Immam ... ). Là où ça devient "rigolo," c'est quand on se demande pourquoi ... Comment se fait il que de nombreuses filles de 30 ans considèrent que c'est un âge où "il faudrait" être mariée, et que les garçons du même âge n'y attachent pas autant d'importance ? (Je pense qu'on en reparlera bientôt, ça vous dit ? Possible que je ne me fasse pas que des amies, mêmes si vous, mes petites lectrices chéries, me semblez un bon pannel de filles avec du vrai cerveau dedans. La faute à mon mauvais caractère qui fait fuir les princesses-carosse-quatre-enfants-et-un-labrador, sûrement! )

 

Je trouve que c'est encore plus flagrant pour les enfants. Bien sûr, objectivement, la nature est faite de telle façon qu'une femme peut difficilement être mère après 38-40 ans (su moins sans une assistance médicale plus ou moins "forte" ), alors qu'un homme le peut toute sa vie. Et encore, je parle ici de donner la vie, pas d'élever l'enfant ... il me paraît évident qu'un homme de 60 ans ne peut pas être le même père qu'un homme de 40 ou de 20 ans. Je ne juge personne, mais il me semble qu'on a pas les mêmes qualités, défauts et préoccupations ...

 

Seulement, je n'ai pas encore 38 ans, d'abord, ni 35, ni même 30, bien que ça s'approche dangeureusement ! Donc, j'ai le temps, médicalement parlant. Et je vais développer, mais mon chéri et moi pensons que NOUS avons le temps, car il pense qu'IL a le temps.

 

Un petit bémol cependant, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais 90% des français semblent penser que l'idéal, c'est deux enfants à 3 ans d'écart (ce qui à mon avis n'est en plus pas une super option. Là encore, je ne juge pas, mais si on décidait d'en avoir deux, ce n'est pas ce que je choisirais - A négocier avec le Papa, of course, mais je sais qu'il partage mon avis "anti" - espacement de trois ans.). Donc, pour que le second arrive avant 35 ans (ça aussi c'est dans la tête du Français, pourquoi pas 36, 34, je vous le demande ...) , il "FAUT" commencer à trente ans. Ce qui tombe bien, les femmes, c'est bien connu, du moins celles qui sont "normales" commencent à y penser vers 20 ans, celles qui ne sont pas trop immatures sautent le pas vers 25,  (avant, c'est des gourdes) , et pour les autres, celles qui pensent plus à leur carrière et à leur nombril, l'horloge biologique se réveille entre 25 et 30 pour leur rappeller qu'elles ont pas toutes la vie.

 

Vous êtes toujours là, hein ? Vous aviez bien sûr deviné que tout ce qui est en italique, c'était une blague. (Ou alors vous me connaissez bien mal.)

 

Pourtant, ça, c'est le contrat social. Vous avez déjà essayé d'en sortir ?

 

Quelle que soit votre carrière, votre hérédité, votre projet de vie, si vous êtes une femme, vous DEVEZ vouloir des enfants (non non, si vous n'en voulez qu'un, vous allez faire un enfant gâté, malheureuse, vous n'êtes qu'une grosse égoïste. Et l'avis du papa, me direz vous ? Vous avez déjà rencontré quelqu'un qui tienne ce genre de propos et qui pense que le Papa a son mot à dire ? Vous non plus, hein ? )

 

To be continued ... (Comme toujours, je vais tricher sur les dates. Et cette semaine, je vais beaucoup tricher car je prépare une série Groom To Be)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Les choses qui fâchent
commenter cet article

commentaires

Koarou 26/01/2011 10:05


Et bien je suis en plein dedans : bientôt 30 ans et toujours pas envie de bébé. C'est donc que je suis égoïste d'après les bien-pensants (qui n'en ont que le nom). Curieusement, je travaille avec
10 nanas et personne ne parle de bébé, par contre la seule fois où on m'a "psychanalysée" (parce qu'il faut bien EXPLIQUER ce dérèglement de l'horloge bio)c'était des mecs. Pauvres choux, ils sont
perdus quand une fille ne correspond pas aux clichés qu'on leur a entrés dans le crâne depuis leur plus tendre enfance !
Plus sérieusement, je suis persuadée que mon père, qui connaît ma position sur ce sujet, pense qu'après le mariage, ça viendra naturellement. Et ça m'énerve rien que d'y penser, parce que je vois
déjà venir les discussions houleuses. Parce que ça aussi, c'est un cliché qui a la vie dure : on se marie, et juste après on DOIT faire des enfants. J'ai des amis qui sont mariés depuis un peu plus
d'un an et ça y est, les allusions au bébé se font de plus en plus pressantes.
Pas facile de vouloir vivre sa vie même dans une société comme la nôtre, soi-disant plus ouverte et tolérante.


Le petit poison rouge 26/01/2011 13:53



Je ne sais pas quoi te répondre tellement tout ça me semblre vrai ... Je pense que les questions à propos des enfants sont des questions "miroir", car c'est un choix (en avoir, ou non) qui se
pose à presque tout le monde. Il n'y a grosso modo que deux options : être parent, ou pas. Alors qu'il y a des centaines d'options de boulot, des millieurs de passions, des tas de façons de vivre
sa vie amoureuse et sa sexualité ... Je pense que c'est pour cette raison que ça déclenche des passions : même si tu exposes ton choix de façon respectueuse et posée, le fait de ne pas suivre
l'avis/l'exemple de la personne en face de toi (ton père en l'occurence) montre que d'une certaine façon, tu n'approuves pas son raisonnement. Même si tu comprends et acceptes les raisons qui
l'ont mené à devenir parent, tu ne souhaites pas le transposer à ton couple. Donc tu les remets en cause, et c'est sûrement difficile pour lui de croire que tu ne le juges pas ...