Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 22:56

J'avoue, pour ne pas vous laisser sans nouvelles, je préprogamme quelques notes, j'écris des notes à mi-journée ...

 

C'est comme ça que je ne vous ai pas raconté qu'après avoir bataillé tant et plus avec une énième kanzashi, j'ai fini par laisser tomber momentanément. C'est heureusement le moment qu'a choisi ma Môman pour m'appeler, et me proposer de tenter de m'aider. Demain, un petit paquet de tissu prendra le chemin de la Côte d'Azur ! Je suis sûre qu'elle va y arriver en deux temps trois mouvements, ces fleurs m'énervent !

 

Un flan (hyper moche mais délicieux) et un tabouleh plus tard, je devais être à la maison pour réceptionner mon beau-père, avec qui nous partions chercher ma belle-mère, après un pit stop au travail de mon chéri. (Le pourquoi du comment, c'est trop compliqué !). Et c'est là que les ennuis ont commencé ... Le pauvre avait attrapé une insolation.Me voilà donc partie sous la pluie pour aller chercher la famille, mais tout va bien.

 

Comme en plus il pleuvait, adieu le barbecue prévu, et je n'avais rien d'autre en quantité suffisante pour six. Ce sera donc pierrade-merguez-cotes de porc-légumes, j'aimerais pas être les invités qui dorment dans le salon, mais on a bien ri. Sauf Gérard, le pauvre ...

 

Le lendemain, ce matin donc, ça semblait aller mieux. Lui et l'Homme-Chocolat ont quand même réussi à monter la chuppah, et elle est complète, pas bancale. Ca c'est une bonne chose de faite ! Pendant ce temps-là, Nanette et moi collions les étiquettes sur les premières bouteilles de vin. Et on galérait. Si vous faites la même chose, à moins d'avoir un méga compas dans l'oeil, je vous conseille de faire des étiquettes qui ne font pas tout le tour de la bouteille ! Parce que si vous imaginez pouvoir vous servir du bord de l'étiquette existante pour coller bien droit, vous vous fichez le doigt dans l'oeil. Grave.

 

Après une petite pause pizza (on craquait un peu), nous voilà contraints d'appeler SOS mèdecins, Gérard n'est pas bien du tout du tout. Le pauvre tremble atrocement, on ne peut rien faire pour lui, même Nanette, infirmière pendant 30 ans, commence à flipper. Heuresement, on dégote un rendez-vous à 16h30.

 

Me voilà donc seule, le bureau est un champ de bataille, on est potentiellement quatre à dîner ce soir, je n'ai rien de prévu pour le repas. Zeeeeeen !

 

Après avoir réussi à ranger et bricoler une super soupe, tout le monde revient. Effectivement, c'est une insolation, ça va tout de suite mieux avec des médicaments, Gé et Nanette peuvent reprendre la route pour rejoindre leur maison de vacances, elle conduira.

 

Sur les 78 étiquettes prévues (vin, eu, digestif ...) , on en a posé SIX. Douze en comptant les "c'est pas parfait, on les sortira en dernier" que je referai si j'ai le temps.

 

Moi qui ai des contractures quand je stresse, je ne vous raconte pas l'état de mon dos ... Et encore, je prefère être à ma place qu'à la leur, ils ont été très génés. Cé, je compte sur toi pour les rassurer !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans Notre mariage écolo
commenter cet article

commentaires