Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 14:13

Je suis désolée si je vous ai "cueillis" avec mon avant-dernière note, j'ai pris la nouvelle comme un coup de poing sur la gueule. Il fallait que ça sorte, je ne pouvais tout simplement pas rester avec ça ...  

Cela faisait dix ans que nous ne nous étions pas vus, mais M. est resté quelqu'un de cher à mon coeur. J'ai toujours imaginé que nous nous recroiserions un jour, qu'on se souviendrait de nos quatre cent coups, qu'on se serrerait dans les bras, qu'on se dirait "Hé, t'as l'air de vraiment avoir une chouette vie... On se rappelle pour un café ? " et qu'il n'y aurait jamais de café.

Comme vous l'avez compris, c'est vraiment quelqu'un qui a changé ma vie.

C'est ridiculement convenu, mais l'annonce de ce décès me rappelle à quel point chaque seconde est précieuse.

 

 

Depuis que j'ai appris ta mort, la vie suit son cours.

Depuis que j'ai appris ta mort, je ne me plains plus de la fatigue, je regarde le bon coté, je fais toujours plus que ce que je ne le crois possible.

Depuis que j'ai appris ta mort, je bois du café.

Depuis que j'ai appris ta mort, je rêve souvent de toi. Ca ne ferait pas rire mon cher et tendre, mais toi et moi on sait que ça n'a pas d'importance, plus d'importance depuis le jour où je l'ai choisi, lui.

Depuis que j'ai appris ta mort, j'ai envie de mettre des jupes et de me faire les ongles.

Depuis que j'ai appris ta mort, on ouvre grand les fenêtres, on boit l'apéro, on fait comme si on était riches, comme si on avait une terrasse, comme si on ne bossait pas demain. 

Aujourd'hui, pour la première fois, je t'ai pleuré.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le petit poison rouge - dans La vraie vie du petit poison
commenter cet article

commentaires